Paralympiques 2018 : malgré les sanctions, les athlètes russes se classent deuxièmes

Paralympiques 2018 : malgré les sanctions, les athlètes russes se classent deuxièmes
Illustration : la skieuse russe Marta Zaïnoulina, le 17 mars 2018

Malgré les sanctions imposées par le Comité international paralympiques, les athlètes russes ont décroché 24 médailles, dont huit en or, lors des Jeux paralympiques de Pyeongchang. Avec 20 médailles, la France se classe, elle, quatrième.

Interdits de concourir sous drapeau national, les athlètes handicapés russes ont engrangé 24 médailles, dont huit d'or, dix d'argent et six de bronze. La Russie se classe ainsi juste derrière les Etats-Unis, qui en remportent au total 36.

Après neuf jours de compétition, les Jeux paralympiques de Pyeongchang se sont officiellement terminés ce 18 mars 2018.

Pour sa part, la France, avec 20 médailles (sept d'or, huit d'argent, cinq de bronze), termine quatrième au tableau des médailles, à l'issue de la dernière journée, dimanche. Ce total est nettement supérieur à celui des précédents Jeux paralympiques, à Sotchi en Russie en 2004, d'où la délégation française était repartie avec 12 médailles. 

Le 29 janvier dernier, le Comité international paralympique (CIP) avait décidé de maintenir la suspension du Comité paralympique russe, obligeant les athlètes handicapés russes à concourir comme les athlètes des JO uniquement sous drapeau neutre et sous réserve de respecter des conditions très strictes.

Les Jeux paralympiques comme olympiques se sont déroulés sur fonds de sanctions à l'encontre de la Russie, en raison d'accusations de dopage institutionnalisé, sur la base des conclusions du controversé rapport de Richard McLaren publié en juillet 2016 et dont Moscou dénonce régulièrement les contradictions et les lacunes. Trois jours après la cérémonie de clôture des JO de Pyeongchang, le Comité international a finalement décidé de lever la suspension du Comité olympique russe. En revanche, le président du Comité International Paralympique (IPC) a fait savoir, le 15 mars, que la suspension du Comité paralympique russe ne serait pas levée au lendemain des Jeux paralympiques de Pyeongchang.

Lire aussi : Victorieuse, l'équipe de hockey russe chante l'hymne national, interdit par le CIO (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.