Rappel de voitures aux USA : 70 M$ d'amende pour Fiat Chrysler

Un jeep du constructeur Fiat-Chrysler. 1,4 millions de modèles ont du être rappelé en juillet 2015.© Edouardo Munoz Source: Reuters
Un jeep du constructeur Fiat-Chrysler. 1,4 millions de modèles ont du être rappelé en juillet 2015.

Le constructeur automobile a accepté de payer cette somme pour clore un contentieux avec l'agence américaine de la sécurité routière (NHTSA).

C'est la deuxième mauvaise nouvelle pour le constructeur Fiat Chrysler Automobiles (FCA). La société avait déjà été contrainte, début juillet, de rappeler 1,4 million de véhicules aux États-Unis après le piratage à distance d'une de ses jeeps par deux chercheurs. C'est précisément un manquement dans ses campagnes de rappels de voitures qui met aujourd'hui FCA dans une position délicate face à la justice américaine.

11 millions de véhicules seraient concernés par trois campagnes de rappels dans lesquelles FCA a fait preuve de négligence. Le groupe a d'ailleurs reconnu «ne pas avoir fourni de solution efficace à temps et ne pas s'être plié dans les délais à plusieurs règles» de la HSTSA. Un aveu qui intervient alors que la société était mise en cause dans le cadre de 23 de ses campagnes de rappels.

En savoir plus : Après le piratage à distance d'une Jeep, Fiat Chrysler rappelle 1,4 million de véhicules

Si la facture est salée, c'est aussi parce que les manquements dont FCA est accusé ont été à l'origine de catastrophes. Parmi les 11 millions de véhicules concernés se trouvent notamment des modèles de jeep dont les réservoirs à essence auraient causé plusieurs incendies mortels. Il est également reproché au constructeur d'avoir fait obstruction aux régulateurs, d'avoir tardé à alerter les propriétaires de voiture et d'avoir fait des réparations insuffisantes, d'après le Wall Street Journal.

L'accord passé avec la NHTSA prévoit, en plus de l'amende de 70 millions de dollars, 20 autres millions pour l'amélioration de ses campagnes de rappels et plus généralement ses activités dédiées aux consommateurs. Une somme supplémentaire de 15 millions de dollars a également été prévue en cas de non-respect des dispositions de l'accord par la FCA. Celui-ci sera soumis à la surveillance d'un observateur indépendant et doit rester valide pendant trois ans. Une durée prolongeable d'un an en cas de non-respect des dispositions.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales