Londres : un adolescent décède après avoir inhalé du gaz hilarant

Un inhalateur de protoxyde d'azote© wikipedia commons GreenZeb
Un inhalateur de protoxyde d'azote

Un jeune homme de 18 ans est décédé d’un arrêt cardiaque après avoir inhalé lors d’une fête du protoxyde d’azote, plus connu sous le nom de «gaz hilarant».

Voilà une expérience censée être «drole», mais qui a tourné au cauchemar :

A Bexley, petite ville située dans la grande banlieue du Sud-Est de Londres, un jeune homme de 18 ans est décédé 2 heures après avoir été admis à l’hôpital dans un état grave.

Alors qu’il faisait la fête avec ses amis, l’adolescent s’est effondré en pleine rue faisant un arrêt cardiaque.


Arrivés sur place, les policiers et les ambulanciers ont trouvé le jeune homme inconscient, en plein arrêt cardiaque. Il a été emmené dans un hôpital au Sud de Londres dans un état critique. Il est décédé 2 heures plus tard.

Après examens, les médecins ont déclaré que le jeune homme avait très probablement inhalé du protoxyde d’azote, ce gaz, plus connu sous le nom de « gaz hilarant » ou encore « hippie crack », très populaire chez les jeunes britanniques et qu’il aurait inhalé au cours de la soirée tout en consommant de l’alcool.

Les médecins ont dit attendre les résultats de l’autopsie pour confirmer si le gaz a été fatal au jeune homme. Les proches de la victime ont été informés.

La vente de protoxyde d’azote aux adolescents de moins de 18 ans est illégal en Angleterre et au Pays de Galles, mais en avoir en sa possession sans en consommer est autorisé.

L'inhalation de protoxyde d'azote peut entraîner des effets secondaires tels que des problèmes respiratoires, des troubles de mémoire ou encore des évanouissements.

Entre 2006 et 2012 dix-sept personnes sont mortes au Royaume-Uni après en avoir inhalé.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales