«Sale p*** !» : verre d'eau et insultes, un débat pour la présidentielle russe dégénère (VIDEO)

«Sale p*** !» : verre d'eau et insultes, un débat pour la présidentielle russe dégénère (VIDEO)© Caputre d'écran Russia 1
Vladimir Jirinovsky recevant un verre d'eau lors du débat

Insultée par le candidat libéral-démocrate Vladimir Jirinovsky, son adversaire Xénia Sobtchak lui a répondu en lui jetant un verre d'eau à la figure. Virulent, le premier a alors enchaîné les noms d'oiseaux à l'endroit de l'ancienne animatrice.

Echange houleux entre deux candidats à la présidentielle russe sur un plateau de télévision le 28 février. Tout commence lorsque Vladimir Jirinovsky, candidat libéral-démocrate (droite nationaliste) traite d'«idiote» Xénia Sobtchak, ancienne présentatrice de télévision devenue femme politique.

«De quel droit me parlez-vous ainsi ?», s’enquiert la candidate à l'élection. Vladimir Jirinovsky poursuit en élevant le ton et mêlant le geste à la parole : «Mais elle est idiote ! Elle n'a pas de cerveau !».

Xénia Sobtchak, offusquée, lui jette alors son verre d'eau à la figure. En colère, Vladimir Jirinovsky poursuit les insultes en traitant son opposante de «débile», de «prostituée», de «saleté», «d'ordure», «ignoble gonzesse» ou encore de «sale p*te».

Le candidat communiste se retire des débats

Après la scène, le candidat du Parti communiste Pavel Groudinine a annoncé qu'il ne participerait plus aux débats télévisés. L'homme politique a ainsi accusé les autorités électorales d'avoir délibérément transformé les débats télévisés en «shows bon marché». «Ce qui se passe ici, ce n'est pas du débat, c'est plutôt un bazar», s'est-il offusqué. «La Commission électorale centrale et les chaînes de télévision ne veulent pas que nous débattions en tête-à-tête, elles ont transformé ces débats en un prétendu spectacle. [...] Tout cela ressemble plus à de la bouffonnerie», a-t-il ajouté.

Le 18 mars prochain, les citoyens de la Fédération de Russie seront appelés aux urnes pour le premier tour de la septième élection présidentielle de l'histoire du pays.

Lire aussi : Des manifestations de soutien à Alexeï Navalny à travers la Russie

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.