Qui se cache donc derrière la vague de froid s’abattant sur l'Europe ? Twitter a la réponse...

Qui se cache donc derrière la vague de froid s’abattant sur l'Europe ? Twitter a la réponse...© Gonzalo Fuentes Source: Reuters
Une vague de froid sibérienne doit frapper la France à partir du 25 février
Suivez RT France surTelegram

Dès le 25 février, l'hiver deviendra encore plus rude en France, avec une nouvelle chute du mercure, due à un phénomène appelé le «Moscou-Paris», un grand froid venu de Sibérie. Mais des internautes facétieux ont décelé sa véritable origine...

Encore un coup des Russes ?! Si le journal allemand Bild pensait récemment prouver une ingérence russe dans la politique allemande en se basant sur un canular, en France, des internautes semblent avoir démasqué un assaut du Kremlin contre l'Europe de l'Ouest tout entière. Et pas des moindres : la fameuse vague de froid Moscou-Paris. Venue de Sibérie, celle-ci doit s'abattre sur la France dès le 25 février, provoquant une nouvelle chute des températures : en début de semaine, elles devraient ainsi atteindre jusqu'à -10°C, soit jusqu'à 11 degrés en-dessous des normales, selon l'AFP.

Un phénomène pour le moins inquiétant, et comme par hasard originaire de Russie, comme ne manquent pas de le souligner des internautes vigilants. «Vague de froid : Venue de Moscou, on a enfin la preuve de l'ingérence russe», proclame ainsi un utilisateur de Twitter, qui ne perd pas le nord. 

Validant cette ingénieuse théorie, un autre internaute se pose légitimement la question de savoir ce que font les services de «contre-espionnage» français face à cette menace climatique russe...

Poutine a dû passer un pacte avec le diable. Espérons que Paris répliquera en leur envoyant un ouragan depuis l'Elysée

France Info rappelle sur les réseaux sociaux que la masse d'air froid provient de Moscou ? Un internaute, au fait des arcanes du pouvoir, lit entre les lignes : «Moscou (sous-entendu le Kremlin) nous envoie une vague de froid terrible et sans précédent. Poutine a dû passer un pacte avec le diable. Espérons que Paris répliquera en leur envoyant un ouragan depuis l'Elysée».

L'identité du chef d'orchestre de cette attaque thermique n'échappe pas non plus au journaliste Jack Dion, de Marianne : «Un coup de ce diable de Poutine», pour sûr. «On s’étonne que l’Union Européenne n’ait pris aucune nouvelle sanction contre la Russie en riposte à cette agression délibérée du Kremlin», poursuit-il, narquois.

Face à la multiplication de ces éléments troublants, ni l'Elysée, ni Bruxelles, ni l'OTAN, ni Washington n'ont encore réagi...

Lire aussi : Un Parisien fait du ski sur les marches du Palais de Chaillot

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix