La fameuse «ingérence» de la Russie dans les élections US serait le fait... de 13 individus ?

- Avec AFP

La fameuse «ingérence» de la Russie dans les élections US serait le fait... de 13 individus ?© Joshua Roberts Source: Reuters
Le procureur spécial Robert Mueller, le 16 février 2018
Suivez RT France surTelegram

La justice américaine a inculpé 13 ressortissants et trois entités russes pour leur supposée ingérence dans l'élection présidentielle américaine de 2016. Est-ce donc là la fameuse «ingérence de Moscou» que dénonce régulièrement la Maison Blanche ?

La justice américaine a inculpé 13 Russes et trois entités russes pour ingérence dans les élections et le processus politique américains, selon un communiqué publié le 16 février par le procureur spécial chargé de ce dossier, Robert Mueller. Tous les inculpés sont accusés de complot en vue de tromper les Etats-Unis, trois d'entre eux sont accusés également de fraude bancaire et cinq autres de vol aggravé d'identité, selon le communiqué.

Ce complot aurait visé «à s'ingérer dans les processus politique et électoral américains, dont l'élection présidentielle de 2016» remportée par Donald Trump, selon le document rendu public par le ministère américain de la Justice. Toutefois, aucune preuve venant attester d'une telle tentative d'ingérence n'a été rendue publique.  

Parmi les trois entités inculpées figurent l'Internet Research Agency, une ONG basée en Russie et accusée dans certains médias d'être une «usine à trolls» sous contrôle du Kremlin, et deux autres entreprises.

«13 [personnes] contre les milliards de dollars du budget des services secrets américains ?»

Le fait qu'un groupe de 13 personnes et de trois entités soit parvenu à réaliser une opération d'ingérence contre les élections présidentielles de la première puissance mondiale, peut paraître quelque peu disproportionné... Cela n'a d'ailleurs pas échappé aux autorités russes, qui se sont gaussées de l'annonce d'inculpations américaine.

«13 personnes se sont ingérées dans les élections américaines ? 13 contre les milliards de dollars du budget des services secrets américains ? Contre l'espionnage et le contre-espionnage, contre les technologies les plus récentes ? Est-ce absurde ? Oui», a écrit la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, dans un post sur Facebook. «Mais c'est la réalité politique américaine moderne», a-t-elle poursuivi.

Les principaux services de renseignement américains, dont la CIA et la NSA, et le FBI, ont déjà dénoncé une supposée ingérence russe dans la présidentielle de 2016, via des campagnes sur les réseaux sociaux et le piratage d'informations provenant du camp démocrate. Le président Donald Trump a néanmoins rejeté toute collusion entre son équipe de campagne et la Russie, alors que Moscou dément régulièrement les accusations américaines.

Lire aussi : Enquête «russe» : Donald Trump contre-attaque et sème la panique à Washington

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix