Enquête «russe» : Trump refuse de publier la note démocrate pour des raisons de «sécurité nationale»

- Avec AFP

Enquête «russe» : Trump refuse de publier la note démocrate pour des raisons de «sécurité nationale»© Jonathan Ernst Source: Reuters
Donald Trump, le 9 février

Donald Trump a refusé de dévoiler une note démocrate dans l'enquête «russe» à cause de certains passages «sensibles» pour la «sécurité nationale». Celle-ci rejetterait le «mémo Nunes» qui accuse d'abus de pouvoir le FBI et le ministère de la Justice.

Le président américain Donald Trump a refusé le 9 février de publier un document démocrate confidentiel qui rejetterait les accusations d'abus de pouvoir de la police fédérale et du ministère de la Justice dans l'enquête sur l'affaire russe, invoquant des «inquiétudes pour la sécurité nationale».

La note démocrate «contient de nombreux passages classifiés et particulièrement sensibles», a fait valoir Don McGahn, conseiller juridique de la Maison Blanche, pour expliquer la décision présidentielle dans un courrier adressé au président de la Commission du renseignement de la Chambre des représentants, Devin Nunes.

En outre, selon Don McGahn, la perspective de la divulgation de la note démocrate suscite de «très sérieuses inquiétudes pour la sécurité nationale et les intérêts des forces de l'ordre».

Le chef du FBI Christopher Wray et le numéro deux du département de la Justice Rod Rosenstein ont avancé le même type d'arguments dans une lettre distincte, se disant inquiets pour «la protection des sources et méthodes du renseignement, les enquêtes en cours et autres informations sensibles du même ordre», si le document venait à être rendu public.

Le ministère et le FBI s'étaient déjà inquiétés de la publication du «mémo Nunes» mais le président Donald Trump en avait malgré tout autorisé la diffusion.

Dans son courrier, Don McGahn affirme que Donald Trump a demandé au ministère de la Justice de se tenir à la disposition de la Commission du renseignement de la Chambre pour examiner la note démocrate et tenter, s'ils le souhaitent, d'«atténuer les risques» liés à son éventuelle publication.

Pour Nancy Pelosi, chef de la minorité démocrate de la Chambre des représentants, le refus de Donald Trump de publier la note démocrate constitue «une tentative particulièrement éhontée de dissimuler la vérité sur le scandale Trump-Russie au peuple américain».

Les démocrates ont demandé à ce que ce document soit rendu public dans la foulée d'une démarche similaire des républicains, qui ont obtenu gain de cause le 2 février dernier avec la déclassification du «mémo Nunes»

Rédigé par des républicains du Congrès, le «mémo Nunes» décrit ce qu'ils considèrent comme un abus de pouvoir de la police fédérale (FBI) lors de la mise sur écoute à partir d'octobre 2016 de Carter Page, conseiller de Donald Trump durant la campagne présidentielle. La note a en effet conclu que le FBI s'était servi d'informations partisanes pour justifier une demande administrative de mise sur écoute de Carter Page. «Les cadres et les enquêteurs du FBI et du département de la Justice ont politisé les investigations en faveur des démocrates et contre les républicains», avait ainsi lancé le chef de l'exécutif américain, le 2 février 2018 sur Twitter.

Depuis, les démocrates craignent que le «mémo Nunes» ne serve de prétexte pour renvoyer des responsables du FBI et du ministère de la Justice, et ainsi entraver le procureur spécial Robert Mueller. Ce dernier enquête sur la supposée ingérence de la Russie dans l'élection présidentielle de 2016 et sur une éventuelle collusion entre Moscou et l'équipe de Donald Trump pour le faire gagner. Pour l'instant, cette collusion est toujours hypothétique, faute notamment de preuves.

Lire aussi : Enquête «russe» : Donald Trump contre-attaque et sème la panique à Washington

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter