Attitude risquée ou légitime ? Retour en images sur les interceptions russes des avions de l'OTAN

Attitude risquée ou légitime ? Retour en images sur les interceptions russes des avions de l'OTAN© Wikipedia
Un avion de chasse russe Soukhoï SU-27

Washington le martèle : les pilotes russes agissent de manière dangereuse quand ils interceptent des avions de l'OTAN près de leur frontière. Mais qu'en est-il réellement ? Retour en image sur les derniers incidents en date.

L'OTAN et les Etat-Unis n'ont de cesse d'accuser les avions de combat russes d'adopter un comportement risqué, lorsque ces derniers interceptent leurs avions en mission près de la frontière russe. Pourtant, comme l'a rappelé le ministère russe de la Défense le 1er février, les avions russes, lorsqu'ils interviennent de la sorte, se conforment aux règles figurant dans l'accord signé entre Moscou et Washington il y a plus de 30 ans.  

Et si cela cause des «dépressions et des phobies chez les pilotes américains», il ne tient qu'à Washington, qui a «toujours évité le dialogue» sur la question, de revenir à la table des négociations pour changer ces règles, a fait remarquer le ministère de la Défense russe.

Alors, dangereux et non professionnel, le comportement des pilotes russes ? Pour se faire une opinion sur le sujet, un retour sur les derniers incidents en date n'est pas inutile.

Le 29 janvier 2018, un Su-27 russe a intercepté un avion de surveillance de la marine américaine EP-3 Aries au-dessus de la mer Noire. A la suite de cette manœuvre, le Pentagone s'est plaint du fait que l'avion russe se soit approché trop près de son appareil, coupant la route de l'avion américain.

Auteur: Commander, U.S. Naval Forces Europe-Africa/U.S. 6th Fleet

En juin 2017, un F-16 de l'OTAN a entrepris de suivre l'avion dans lequel voyageait le ministre russe de la Défense, Sergeï Choïgu. Un Su-27 qui l'escortait s'est alors approché pour repousser le F-16, en lui montrant ostensiblement son arsenal.

Auteur: RT

Il arrive aussi que les rôles soient inversés pour ce type de rencontres aériennes : début janvier 2018, l'armée de l'air américaine diffusait une vidéo – qui aurait toute sa place dans le fameux film Top Gun – dans laquelle elle relatait avoir intercepté deux Su-30 russes près des pays baltes.

Deux incidents confirmés par le ministère russe de la Défense, qui avait expliqué que les missions de ses avions avaient été «convenues avec les unités de contrôle de la logistique aérienne et réalisées dans le strict respect des règles internationales».

Plutôt que de se répandre en plaintes et reproches, le ministère russe de la Défense avait sobrement commenté : «Dans les deux cas, les chasseurs F-15 se sont approchés à une distance sûre, puis ils ont changé de cap et se sont éloignés.»

Lire aussi : Les USA exploitent des épisodes aériens «routiniers» pour attiser la russophobie, selon Moscou

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.