Un avion de chasse russe intercepte un avion de surveillance américain au-dessus de la mer Noire

Un avion de chasse russe intercepte un avion de surveillance américain au-dessus de la mer Noire
Illustration ©Ministère russe de la Défense

Un avion militaire russe a contraint un avion de surveillance américain à abandonner sa mission au-dessus de la mer Noire. Moscou a assuré avoir pris «toutes les précautions nécessaires», mais Washington a qualifié l'opération de «dangereuse».

Un chasseur russe Soukhoï Su-27 a procédé ce 29 janvier 2018 à l'interception d'un avion de renseignement américain Lockheed EP-3. Ce dernier a dû mettre un terme à sa mission au-dessus de la mer Noire. «Le vol du Su-27 a été effectué conformément à la réglementation internationale et il n'y a pas eu de situation d'urgence», a déclaré le ministère russe de la Défense dans un communiqué.

Moscou précise par ailleurs que son avion a été mis en alerte après que l'aéronef américain, dans un premier temps non identifié, a été détecté alors qu'il se dirigeait vers la frontière russe. Le Su-27 russe s'est ensuite approché pour l'identifier, avant de l'escorter conformément à la procédure, jusqu'à ce qu'il se déroute et s'éloigne de l'espace aérien russe, selon le compte-rendu de la Défense russe.

L'armée américaine a donné une version différente de cette interception qu'elle a qualifiée de dangereuse dans un communiqué. Elle a ajouté que l'avion américain n'avait pas «provoqué l'activité russe» et estimé que cette réponse avait «accru le risque d'erreur de jugement et de collisions».

«L'armée russe est dans son droit d'opérer dans l'espace international aérien, mais elle doit se tenir aux standards internationaux créés pour assurer la sécurité et éviter les incidents», a ajouté Washington.

Lire aussi : Toujours au nom de l'«agression russe», Washington va encore renforcer ses bases en Europe

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter