Un djihadiste présumé tué et 16 autres arrêtés dans le Nord de la Tunisie

Le drapeau tunisien flottant sur une plage de la zone touristique de Bekalta© Wikipedia
Le drapeau tunisien flottant sur une plage de la zone touristique de Bekalta

Un djihadiste présumé a été tué, 16 personnes suspectées de terrorisme arrêtées et des armes saisies lors d'une série d'opérations des forces de sécurité tunisiennes dans la région de Bizerte (Nord), a annoncé aujourd'hui le ministère de l'Intérieur.

Jeudi matin, les forces tunisiennes avaient lancé une opération dans la ville de Séjnane contre «des terroristes préparant des actes terroristes visant des zones sensibles de la région de Bizerte».

Selon le ministère, «13 personnes ont été arrêtées, une personne a pris la fuite. Pourchassé par les unités de sécurité, l'individu a ouvert le feu, forçant les unités à riposter entraînant la mort» du suspect.

L'opération s'est poursuivie ce vendredi matin à l'aube contre des complices des suspects dans la ville de Menzel Bourguiba. Trois autres personnes ont été arrêtées sans effusion de sang.

Le ministère a qualifié «d'exemplaires» ces opérations au cours desquelles une dizaine de fusils d'assaut, des explosifs ainsi que des munitions ont été saisis.

La Tunisie fait face depuis le début de l'année à une multiplication d'attaques terroristes, dont celles du musée du Bardo en mars (22 morts dont 21 touristes) et celle d'un hôtel près de Sousse en juin (38 morts, en majorité des Britanniques). 

Ces attentats, revendiqués par Daesh ont beaucoup nuit au secteur touristique en Tunisie, affaiblissant une croissance déjà en déclin.

Les autorités tunisiennes ont depuis l'attaque de Sousse réintroduit l'état d'urgence renforçant les pouvoirs des forces de l'ordre, et multipliant les descentes dans les milieux djihadistes.

Le Parlement doit par ailleurs achever aujourd'hui l'examen d'une nouvelle loi antiterroriste censée renforcer l'action des forces tunisiennes pour faire face à la menace djihadiste. Le texte en question a  été critiqué par les défenseurs des droits de l'Homme. 

En savoir plus : 5500 Tunisiens combattraient aux côtés des djihadistes selon l'ONU

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales