«La vérité vous libérera» : le pape François déclare que les fake news sont sataniques

«La vérité vous libérera» : le pape François déclare que les fake news sont sataniques© Vincenzo PINTO Source: AFP
Le pape François

Le pape François estime que les fake news s'inscrivent dans les desseins du diable, enjoignant journalistes et utilisateurs des réseaux sociaux à éviter et à démasquer les «tactiques du serpent» qui ne font que «propager l'arrogance et la haine».

Dans un document intitulé «La vérité vous libérera – fake news et journalisme pour la paix», le pape François s'est érigé le 24 janvier contre la diffusion des fausses informations, qui servent selon lui l'œuvre du Malin.

«Les Fake news sont un signe d'attitudes intolérantes et hypersensibles et ne font que propager l'arrogance et la haine. C'est le résultat final des contrevérités», a-t-il écrit dans le premier document consacré au sujet qui a pris une nouvelle dimension depuis la dernière campagne présidentielle aux Etats-Unis.

«Diffuser des fake news peut servir à faire avancer des objectifs spécifiques, influencer des décisions politiques et servir des intérêts économiques», a-t-il poursuivi, condamnant l'utilisation à des fins manipulatrices des réseaux sociaux aussi bien que d'autres formes de communication.

Les journalistes devraient être «en mission» au service de la vérité...

Arguant que ces informations fausses – mais crédibles – étaient «captieuses», le pape François a émis le souhait de développer une «éducation pour la vérité» dans le but d'aider les gens à faire preuve de discernement. Dans cette optique, le rôle des journalistes n'est «pas simplement un travail, mais une mission» selon le souverain pontife, qui a estimé que la responsabilité d'endiguer les fake news leur incombait particulièrement.

«Dans la folle course pour un scoop, [les journalistes] doivent se rappeler que le cœur de l'information n'est pas la vitesse avec laquelle elle est rapportée ou son impact sur l'audience, mais les personnes [qu'elle concerne]», a ainsi soutenu le pape, faisant en outre valoir que les journalistes devraient être moins focalisés sur les «breaking news» que sur les causes sous-jacentes des conflits.

...mais peuvent être «des serpents»

Pour dissuader le journalistes de se faire le relais des fake news, le souverain pontife s'en est remis à une métaphore biblique, comparant leur utilisation au diable dans la bible, qui, sous les traits d'un serpent, persuade Eve de manger le fruit défendu. En lui assurant que la pomme lui apporterait la connaissance du bien et du mal, Satan a fourni de mauvaises informations à Eve, a estimé le pape.

«Nous devons démasquer ce que l'on pourrait appeler des "tactiques de serpent", utilisées par ceux qui se déguisent dans le but de frapper à tout moment, en tout lieu», a-t-il ainsi poursuivi dans le document.

«Le pape ne dit pas que tous les journalistes sont des serpents mais il reconnaît assurément qu'ils peuvent l'être», a décrypté le porte-parole du Vatican au micro de Reuters Television.

Lire aussi : «Si tu commences à dialoguer avec Satan tu es perdu», le pape François met en garde contre le diable

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.