«Si tu commences à dialoguer avec Satan tu es perdu», le pape François met en garde contre le diable

- Avec AFP

«Si tu commences à dialoguer avec Satan tu es perdu», le pape François met en garde contre le diable© Mohammad Ponir Hossain Source: Reuters
Le pape en visite au Bangladesh le 2 décembre

Dans un entretien accordé à une chaîne de télévision italienne, le souverain pontife a souhaité rappeler le danger de dialoguer avec Satan : une mise en garde solennelle qui en rappelle d'autres, le pape François évoquant régulièrement le diable.

«Satan», «le Malin», «le grand Dragon», «Belzébuth»... Le pape François ne semble jamais à cours de noms pour évoquer le diable et il en parle plus que ses prédécesseurs.

Dans un entretien diffusé en neuf épisodes par la chaîne catholique TV2000 à partir du 13 décembre, le Souverain pontife met en garde ses fidèles : «Je veux dire une chose dont je suis convaincu : avec Satan, on ne peut pas dialoguer. Si tu commences à dialoguer avec Satan tu es perdu, il est plus intelligent que nous et il te renverse, te fait tourner la tête et tu es perdu. Non, va-t-en !»

Et d'ajouter : «Il fait toujours mine d'être éduqué avec nous. Avec nous les prêtres, les évêques, il est éduqué, il entre comme ça et puis ça finit mal si tu ne t'en aperçois pas à temps.»

Le pape jésuite François paraît très attaché à la lutte contre le diable et évoque régulièrement la nécessité de lutter contre le mal par différents moyens.

Il a par exemple déjà recommandé aux prêtres de ne pas hésiter à recourir à des exorcistes locaux lorsqu'ils sont témoins de grands désordres spirituels dans le confessionnal, même si cette pratique n'est pas admise par tous dans l'Eglise.

Dans une messe en mémoire de Jacques Hamel, prêtre français égorgé par des djihadistes dans son église en 2016, le pape avait par exemple souligné que tuer au nom de Dieu était «satanique».

«Satan va-t-en !» avaient également été les dernières paroles de ce prêtre français de 85 ans avant d'être égorgé par des islamistes en pleine église.

Lire aussi : IVG, PMA, mariage pour tous : qui est le conservateur Michel Aupetit, nouvel archevêque de Paris ?

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.