Emilie König, la djihadiste de Lorient, aurait été arrêtée au Moyen-Orient par les Kurdes

Emilie König, la djihadiste de Lorient, aurait été arrêtée au Moyen-Orient par les Kurdes
Capture d'écran Youtube de la djihadiste en interview à Lorient

La djihadiste française Emilie König aurait été interpellée par les forces kurdes et serait actuellement détenue dans un camp de réfugiés. Elle était recherchée depuis plusieurs années par les services français et américains.

Selon une information de RMC, Emilie König, la djihadiste de 30 ans originaire de Bretagne qui avait rejoint Daesh en Syrie, aurait été interpellée par les forces kurdes et serait à présent détenue dans un camp de réfugiés. Elle était recherchée depuis plusieurs années par les services de renseignement français après s'être illustrée dans de nombreuses vidéos de propagande sur internet.

Au début du mois de novembre, Emmanuel Macron avait déclaré que le retour en France de ressortissantes françaises interpellées avec leurs enfants serait examiné «au cas par cas». 

Mais dans le cas de cette jeune mère de famille, qui appelait au djihad depuis plusieurs années et qui avait été inscrite sur la liste noire des terroristes internationaux par les Etats-Unis en septembre 2015, le dossier s'annonce plus épineux. Elle avait notamment quitté la France en 2013, avant de revenir quelques semaines plus tard afin de récupérer ses enfants, puis de repartir sans eux.

Une djihadiste bien connue sur internet et en Bretagne

Selon les informations de RMC, Emilie König n'était pas à proprement parler une combattante. Cependant, elle était bien connue sur les réseaux sociaux où elle diffusait des vidéos servant «à la propagande et au recrutement de volontaires» selon un responsable de la lutte antiterroriste cité par RMC.

Convertie à l'occasion de son mariage avec un premier mari emprisonné pour trafic de drogue, elle se faisait appeler Samra et se serait radicalisée au contact du groupe islamiste français Forsane Alizza. Elle était depuis connue sous le pseudonyme Ummu Tawwab.

Elle aurait été repérée dès 2010 aux abords de la mosquée de Lorient alors qu'elle distribuait des tracts appelant au djihad. Elle avait ensuite rejoint la Syrie pour y retrouver son mari, membre d'un groupe djihadiste depuis affilié à Daesh.

Lire aussi : Une figure djihadiste du Sud-Ouest a été arrêtée en Syrie

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.