La Douma approuve l'agrandissement de la base navale russe de Tartous en Syrie

La Douma approuve l'agrandissement de la base navale russe de Tartous en Syrie© Ministère de la Défense russe Source: Sputnik
Le porte-avions amiral Kouznetsov en mer Méditerranée, près de la Syrie

Si les troupes russes déployées pour combattre Daesh se sont retirées de Syrie, deux bases russe restent actives dans le pays. La chambre basse du Parlement vient de ratifier un accord passé avec Damas, autorisant l'extension de l'une d'elles.

Les députés russes ont ratifié le 21 décembre un accord prévoyant l'agrandissement des installations portuaires militaires russes à Tartous, dans le nord-ouest de la Syrie.

Cette résolution avait été transmise à la chambre basse du Parlement russe, la Douma, par le président Vladimir Poutine, le 13 décembre. Elle fait suite à un accord passé en janvier dernier entre la Russie et la Syrie, par lequel Damas a donné son consentement à Moscou pour procéder à l'agrandissement de sa base navale et à l'amélioration des ses infrastructures. Selon cet accord, signé pour 49 ans et qui pourra être prolongé de 25 ans si les deux parties le souhaitent, jusqu'à onze navires de guerre russes pourront s'amarrer dans le port de Tartous, dont certains pourront être équipés de missiles nucléaires.

Pour Leonid Sloutski, responsable du Comité des affaires internationales de Douma, la ratification de cet accord revêt «une importance stratégique». Le responsable précise qu'étant strictement défensif, il s'inscrit dans une logique de soutient de la paix dans la région.

Cette annonce intervient alors que Vladimir Poutine a ordonné le 11 décembre le retrait de troupes russes engagées en Syrie pour combattre les djihadistes, tout en soulignant que cela ne concernait pas les troupes stationnées dans les bases de Hmeimim et Tartous, en Syrie.

Lire aussi : Poutine ordonne le retrait de tous les soldats russes de Syrie déployés contre les djihadistes

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter