La Catalogne aux urnes, deux mois après une tentative de sécession qui a secoué l'Europe

La Catalogne aux urnes, deux mois après une tentative de sécession qui a secoué l'Europe© JAVIER SORIANO / AFP

Les Catalans sont appelés aux urnes ce 21 décembre 2017 afin d’élire un nouveau Parlement. Face à la pression de partis aux velléités indépendantistes, Madrid espère que le résultat de ce scrutin coupera court à toute tentative de sécession.

Jour crucial pour l’Espagne et la Catalogne. 5,5 millions de Catalans sont invités à élire leurs nouveaux représentants au Parlement régional. 2 680 bureaux ouverts de 8h à 19h ont étés mobilisés pour accueillir les votants afin qu’ils puissent décider de l'avenir de leur région. Selon les derniers sondages, les séparatistes et unionistes feraient jeu égal.

Lors du précédent scrutin, les indépendantistes avaient pour la première fois remporté une majorité de sièges au Parlement catalan, rassemblant 47,8% des suffrages (avec 77,4% de participation). Une forte participation est attendue lors de ces nouvelles élections convoquées par le chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy, qui a décidé de placer la région sous tutelle après la déclaration d'indépendance par le Parlement régional. 

Les enjeux dépassent la simple question régionale. Si les indépendantistes menés par Carles Puigdemont, parviennent à conserver la majorité dont il dispose au Parlement catalan depuis 2015, leur légitimité sera renforcée et engendra de facto un nouveau bras de fer avec Madrid. 

Les conservateurs à la tête de l’Espagne ainsi que les libéraux de Ciudadanos et leurs opposants socialistes, ont quant à eux dénoncé «la folie» indépendantiste. Selon eux, un tel scénario provoquera inévitablement une «fracture sociale» en arguant que 3 000 entreprises ont fait déplacer leur siège social hors de Catalogne depuis le début le déclenchement unilatéral du processus d'indépendance. 

En octobre dernier, 43% des électeurs soit deux millions de Catalans ont approuvé à 90% l'indépendance de leur région. Des violences entre indépendantistes et forces de l'ordre avaient alors émaillé ce référendum, jugé illégal par Madrid. Depuis, un climat tendu s'est installé en Catalogne, où partisans et adversaires de l'indépendance ont multiplié les rassemblements. 

Lire aussi : 45 000 personnes manifestent à Bruxelles pour l'indépendance de la Catalogne (IMAGES)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter