Des fake news, tu ne colporteras point : le pape François taxe la désinformation de «péché grave»

Des fake news, tu ne colporteras point : le pape François taxe la désinformation de «péché grave»© Mohammad Ponir Hossain Source: Reuters
Le pontife au Bangladesh le 1er décembre, illustration

Dans une adresse aux professionnels de la presse italienne, le 16 décembre au Vatican, le pape François a livré sa vision de l'éthique journalistique et l'a rapportée au domaine du divin. Les adeptes du sensationnalisme iront-ils en enfer ?

Le sensationnalisme va-t-il devenir péché mortel ? Le pape François semble en tout cas ne pas considérer cela comme une peccadille et a mis en garde les journalistes italiens le 16 décembre, réunis au Vatican : «Nous ne devons pas nous adonner aux péchés relatifs à la communication : la désinformation, c'est-à-dire ne développer qu'un point de vue, la calomnie due au sensationnalisme et la diffamation, qui consiste à repêcher de vieilles histoires pour leur donner un nouvel éclairage.»

Selon le souverain pontife, ces «péchés graves» abîment le «cœur du journaliste» qui les commet et font du mal à ses semblables. Le locataire suprême du Vatican a complété ses propos en rappelant qu'aux journalistes incombait la lourde tâche d'informer correctement et d'offrir au public «une version des faits aussi proche que possible de la réalité».

Il a également déploré que les médias soient selon lui trop souvent dominés par la «recherche du sensationnel» et la «surchauffe des émotions», plutôt que par la «réflexion profonde».

Dans ses recommandations, François a ensuite exhorté les journalistes à relayer «des informations fiables, étayées par des faits avérés, qui ne cherchent pas à susciter les sensations fortes, mais qui développent au contraire le sens critique chez les lecteurs, une attitude saine qui leur permettra de se poser les bonnes questions et de parvenir à des conclusions justifiées».

Lire aussi : «Si tu commences à dialoguer avec Satan tu es perdu», le pape François met en garde contre le diable

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Sondage

Selon vous, la mise en demeure de RT France par le CSA est...

Résultats du sondage

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter