Levée de fonds : une société japonaise pulvérise le record de SpaceX et vise un alunissage en 2020

Levée de fonds : une société japonaise pulvérise le record de SpaceX et vise un alunissage en 2020© ispace
Représentation de la navette spatiale d'observation qu'ispace veut mettre en orbite lunaire.

Dans le domaine de l'exploration spatiale, il faudra dorénavant compter avec la société japonaise ispace, qui vient de lever plus 76 millions d'euros pour financer ses desseins lunaires. L'entreprise promet un alunissage d'ici 2020.

La start-up japonaise ispace, fondée à Tokyo en 2010, a réussi l'exploit de lever quelque 10,2 milliards de yens (plus de 76 millions d'euros), selon l'agence Bloomberg, pour financer son vaste projet d'exploration de la Lune, à visées scientifiques... mais aussi commerciales. En envoyant des engins sur le satellite terrestre, elle serait la première entreprise japonaise à réussir un alunissage et ferait entrer son pays dans le club mondial des puissances ayant atteint la Lune, aux côtés des Etats-Unis, de la Chine et de la Russie.

Parmi les multinationales ayant levé des fonds avec un objectif similaire, l'entreprise SpaceX d'Elon Musk fait figure de seule concurrente avec «seulement» 12,1 millions de dollars (soit plus de 10 millions d'euros).

ispace va pouvoir pouvoir entamer son projet d'alunissage, afin d'établir un système de transports réguliers [de la Terre à la Lune]

Le fondateur et PDG d'ispace, Takeshi Hakamada, a déclaré dans un communiqué de presse daté du 13 décembre : «Grâce à cette levée de fonds, ispace va pouvoir pouvoir entamer son projet d'alunissage, afin d'établir un système de transports réguliers [de la Terre à la Lune] et mener à bien l'exploration et le développement de la surface de la Lune.»

Lire aussi : SpaceX a relancé une fusée Falcon 9 réutilisable dans l'espace après l’explosion du modèle précédent

Outre la performance technique, l'objectif d'ispace sur le long-terme consiste à entrer sur le marché du transport de personnes vers la Lune et réaliser des missions contractuelles en partenariat avec les géants spatiaux tels que la NASA.

En attendant, avant la fin de l'année 2019, ispace a pour ambition d'installer une navette spatiale d'observation en orbite lunaire, puis de mener à bien l'alunissage d'un appareil transportant des véhicules de type rover prévu pour la fin de l'année 2020.

© ispace
Alunissage en douceur pour l'appareil d'ispace, image de synthèse

Ces rovers, mesurant deux mètres de hauteur et un peu plus d'un mètre de largeur, présenteront une capacité de portage de 30 kg et auront pour tâche d'explorer et de cartographier la surface de la Lune. 

Des fusées à bas prix pour un secteur R&D optimisé : la recette miracle d'ispace ?

Pour parvenir à ses fins, l'entreprise mise sur ses fusées à bas prix, qui lui permettent de concentrer ses efforts financiers dans le secteur de la recherche et du développement pour les prototypes de rovers.

Créer une sphère de vie pérenne et autonome en dehors de la Terre

Cité par la chaîne CNBC, Takeshi Hakamada a également révélé un autre objectif de sa firme spatiale, à visées commerciales : «Notre but ultime est l'exploitation des ressources lunaires, et en premier lieu les ressources d'eau.»

Effectivement, ispace a pronostiqué l'installation de 1 000 personnes sur la Lune d'ici 2040, avec une fréquentation de 10 000 personnes par an sur le satellite de la Terre : «Le savoir-faire et le réseau de nos actionnaires nous permettront non seulement de développer des activités commerciales fondées sur les ressources lunaires, mais également de créer une sphère de vie pérenne et autonome en dehors de la Terre.»

Lire aussi : Réalité virtuelle : deux clics pour explorer Mars en compagnie du robot Curiosity

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.