Emeute à Kiev: l'Ukraine donne un ultimatum à Saakachvili après qu'il a échappé à la police (IMAGES)

Emeute à Kiev: l'Ukraine donne un ultimatum à Saakachvili après qu'il a échappé à la police (IMAGES)© Gleb Garanich Source: Reuters
Les partisans de Mikhaïl Saakachvili dans les rues de Kiev

Environ 200 personnes ont bloqué la route et érigé des barricades en plein centre de Kiev pour protester contre l'arrestation de l'ancien président géorgien. Libéré de la police par ses partisans, celui-ci a appelé à renverser Petro Porochenko.

Au nombre d'environ 200, des partisans de l'ancien président géorgien Mikheïl Saakachvili sont descendus dans les rues de Kiev, en Ukraine, alors que celui-ci était à bord d'une voiture de police, après avoir menacé de sauter du haut d'un immeuble de huit étages.

Les manifestants sont parvenus à obtenir sa libération de la voiture de police, dont ils ont cassé une portière. Ancien gouverneur de la région d'Odessa ayant perdu sa nationalité ukrainienne en juillet 2017, Mikheïl Saakachvili a ensuite été emmené dans une église située dans les environs, où il a pu livrer un discours. A cette occasion, il a encouragé ses partisans à renverser l'actuel président ukrainien Petro Porochenko et sa «clique».

Auteur: RT France

L'Ukraine donne 24 heures à Saakachvili pour se présenter à la police

Le procureur général d'Ukraine Yuriy Lutsenko a réagi à l'incident en donnant 24 heures à Mikheïl Saakachvili pour se présenter aux forces de l'ordre.

«Je pense qu'en se rendant personnellement aux enquêteurs du [Services de renseignements ukrainiens] SBU [...], Mikheïl Saakachvili peut aider le pays qu'il aime, à éviter des chocs inutiles», a-t-il déclaré, ajoutant : «Après 24 heures, le système d'application des lois d'Ukraine tout entier fera tout ce qui est nécessaire pour présenter Mikheïl Saakachvili aux enquêteurs.»

Barricades et gaz lacrymogène

L'interpellation de l'ancien président géorgien avait donné lieu à une quasi-émeute, la foule ayant érigé des barricades afin de bloquer la circulation.

Les forces de sécurité ukrainiennes ont eu recours à des gaz lacrymogènes pour tenter de dissiper la foule qui réclamait la libération de Mikheïl Saakachvili.

© Gleb Garanich Source: Reuters
Heurts entre police et manifestants à Kiev, en Ukraine

Plusieurs manifestants ont été blessés dans les heurts, selon plusieurs médias locaux. 

© Gleb Garanich Source: Reuters
Kiev, 5 décembre

Plus tôt ce même 5 décembre, l'ancien président géorgien s'était réfugié sur le toit de sa maison à Kiev, menaçant d'en sauter alors que la police perquisitionnait son domicile. Mikheïl Saakachvili avait ensuite été arrêté et emmené afin d'être interrogé, dans le cadre d'une affaire de financement par l'entourage de l'ex-président ukrainien Viktor Ianoukovitch, de manifestations auxquelles Mikheïl Saakachvili avait participé.

Un proche de Porochenko tombé en disgrâce

L'ancien dirigeant géorgien comptait dans un premier temps parmi les alliés du président Petro Porochenko, à la tête de l'Ukraine depuis juin 2014 à la suite d'un coup d'Etat. Ce dernier lui avait d'ailleurs accordé la citoyenneté ukrainienne en 2015, le nommant gouverneur de la région d'Odessa. 

© Valentyn Ogirenko Source: Reuters
Les manifestants forment une barricade à Kiev, Ukraine

Mais en novembre 2016, Mikheïl Saakachvili avait démissionné de ses fonctions pour créer sa propre formation politique : le Mouvement des forces nouvelles. Il s'est alors vu retirer sa nationalité ukrainienne et a organisé des rassemblements contre le gouvernement ukrainien, réclamant la démission de Petro Porochenko.

© Gleb Garanich Source: Reuters
Les heurts ont fait plusieurs blessés à Kiev

Lire aussi : Pourquoi l'ex président géorgien Mikhaïl Saakachvili a-t-il menacé de sauter du toit d'un immeuble ?

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.