Coupe du monde 2018 : tout ce que vous devez savoir sur le tirage au sort

Coupe du monde 2018 : tout ce que vous devez savoir sur le tirage au sort© Mladen ANTONOV Source: AFP
Des anciens footballers vont participer au tirage au sort

Le tirage au sort de la Coupe du monde 2018 se tient le 1er décembre à Moscou, en présence de Vladimir Poutine et de nombreuses stars du ballon rond. L'équipe de France, qui se place parmi les favoris, va enfin connaître ses adversaires.

Mise à jour : les résultats du tirage au sort pour l'équipe de France

La Coupe du monde 2018 de football commence ce 1er décembre à 16h avec le tirage au sort des huit groupes de quatre équipes, dans lesquels s'affronteront les 32 nations qualifiées. Organisé dans la salle de concert du Kremlin à Moscou, ce sera l'occasion d'y retrouver le gotha du football mondial, et notamment ses gloires passées qui ont écrit certaines des plus belles pages de la compétition.

Conduit par l'ancien attaquant anglais Gary Lineker et la journaliste sportive russe Maria Komandnaya, plusieurs grands noms viendront les assister dans cette tâche. Parmi eux, le fantasque argentin Diego Armando Maradona, le Catalan Carles Puyol, champion du monde avec l'Espagne en 2010, le légendaire gardien anglais Gordon Banks, ou encore le Français Laurent Blanc, champion du monde en 1998. Le Kremlin a par ailleurs confirmé que le président russe Vladimir Poutine serait bien présent.

Comment va se dérouler le tirage au sort ?

Pour répartir les 32 équipes en huit groupes, quatre chapeaux ont été établis, en fonction du classement Fifa de chaque équipe. Grâce à son classement mi-octobre, l'équipe de France est placée in extremis dans le premier chapeau, ce qui lui permettra d'éviter de rencontrer les meilleures nations mondiales lors de ce premier tour. Un privilège dont disposera également la Russie en sa qualité de pays organisateur.

Chapeau 1 : Russie, Allemagne, Brésil, Portugal, Argentine, Belgique, Pologne, France

Chapeau 2 : Espagne, Pérou, Suisse, Angleterre, Colombie, Mexique, Uruguay, Croatie

Chapeau 3 : Danemark, Islande, Costa-Rica, Suède, Tunisie, Egypte, Sénégal, Iran

Chapeau 4 : Serbie, Nigeria, Australie, Japon, Maroc, Panama, Corée du Sud, Arabie Saoudite

Les quatre équipes de chaque groupe seront tirées d'un chapeau différent. Selon les règles édictées par la Fifa, chaque groupe devra comporter au moins une nation européenne et au maximum deux. Concernant les autres zones de qualification, deux de leurs représentants ne peuvent figurer dans le même groupe.

Quels adversaires pour l'équipe de France ?

Ainsi, l'équipe de France pourrait affronter dès le début de la compétition l'Espagne, qui fait figure d'épouvantail dans le deuxième chapeau. Fin novembre, le sélectionneur Didier Deschamps confiait d'ailleurs son souhait d'éviter la Roja : «Si ça peut être un autre que nous qui la rencontre, c'est bien.» Dans un scénario défavorable, le joueurs de Didier Deschamps pourraient aussi faire face à l'Egypte, finaliste de la dernière Coupe d'Afrique des nations et l'Australie, vainqueur de la dernière Coupe d'Asie des nations.

Une autre hypothèse ardue verrait un groupe sans l'Espagne mais plus dense en terme de qualité. Il pourrait comprendre par exemple l'Uruguay de Luis Suarez, la Suède – qui pourrait enregistrer le retour de Zlatan Ibrahimovic, s'il venait à sortir de sa retraite internationale – et le Nigeria, qui a atteint les huitièmes de finale de l'épreuve en 2014 et qui est sorti des qualifications pour l'édition 2018 sans la moindre défaite.

Mais si la bonne étoile plane toujours au-dessus de Didier Deschamps, plutôt chanceux dans cet exercice depuis qu'il est à la tête des Bleus, l'équipe de France pourrait affronter des nations plus modestes sur le plan footballistique comme le Pérou, l'Iran et le Panama.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.