Un Suédois condamné à 10 ans de prison pour des «viols sur internet»

Un Suédois condamné à 10 ans de prison pour des «viols sur internet»© Jochen Tack Source: www.globallookpress.com
Image d'illustration

Bjorn Samstrom a forcé des enfants à effectuer des actes sexuels face à leur webcam, menaçant de s'en prendre à leur famille s'ils ne lui obéissaient pas. Des faits qualifiés de viols par un tribunal suédois, qui l'a condamné à 10 ans de prison.

Bjorn Samstrom, un Suédois de 41 ans, a été condamné à 10 ans de prison le 29 novembre après avoir été reconnu coupable de viols. Des crimes qu'il a commis sans bouger de chez lui sur 26 filles et un garçon habitant au Etats-Unis, au Canada et au Royaume-Uni.

Pour la première fois en Suède, une personne a en effet été reconnue coupable de viol sur internet. L'agence de presse AP rapporte que Bjorn Samstrom a contraint les jeunes adolescents qu'il avait rencontré sur les réseaux sociaux à se déshabiller, puis à effectuer des actes sexuels avec leurs doigts et d'autres objets pendant qu'il les regardait sur son ordinateur. Pour qu'ils s'exécutent, il les menaçait de diffuser leur photo sur des sites pornographiques, ou encore de tuer leur proche s'ils n'obéissaient pas.

«Ils étaient terrifiés», racontait le procureur Annika Wennerström en octobre dernier dans le journal canadien National Post, précisant que les victimes expliquaient «ne pas avoir le choix».

«La technologie ne connaît pas de limites. Nous devons y adapter notre mentalité. Qu'est-ce qu'un viol? Ca peut-être différentes choses, il n'y a pas toujours une attaque physique», notait Annika Wennerström avant de conclure : «Ce sont de vrais crimes avec un outil virtuel.»

La condamnation est possible car, selon la loi suédoise, un viol ne se caractérise pas uniquement par un rapport sexuel non consenti, mais englobe d'une manière plus générale tous les actes sexuels pour lesquels il n'y a pas de consentement.

Lire aussi : Face au harcèlement, la Suède inaugurera son premier festival réservé aux femmes

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.