Un tir de missile balistique des Houthis yéménites aurait frappé l'Arabie saoudite

Un tir de missile balistique des Houthis yéménites aurait frappé l'Arabie saoudite © Reuters TV Source: Reuters
Lancement d'un missile émanant des rebelles houthis à destination de l'Arabie saoudite, le 5 novembre. Le missile avait été intercepté.

Selon une chaîne de télévision yéménite des rebelles houthis citée par l'AFP, ces derniers auraient «touché une cible» en Arabie saoudite – quelques semaines après qu'un de leurs missiles a été intercepté près de Riyad.

«Nous confirmons le succès de notre essai de missile balistique, qui a touché sa cible militaire sur le territoire de l'Arabie saoudite», a annoncé Al-Massira, une chaîne de télévision des rebelles houthis du Yémen. Le chef des Houthis avait menacé plus tôt l'Arabie saoudite de représailles en cas de poursuite de leur blocus au Yémen. 

Interrogé, un porte-parole de la coalition militaire arabe sous commandement saoudien, qui intervient dans la guerre au Yémen depuis mars 2015 contre les Houthis, ne s'est pas exprimé dans l'immédiat.

Quelques semaines plus tôt, début novembre, Riyad avait intercepté un missile balistique au nord-est de sa capitale, près de son aéroport international, dont le tir avait été revendiqué par les rebelles houthis du Yémen.

L'Arabie saoudite à la tête d'une coalition militaire intervenant au Yémen depuis 2015

L'Arabie saoudite est impliquée dans le conflit qui secoue le Yémen. Il oppose depuis 2014 les rebelles chiites houthis, proches de l'ancien président Ali Abdallah Saleh, aux partisans d'Abd Rabbo Mansour Hadi, le président élu qui vit en exil en Arabie saoudite depuis 2015.

Depuis mars 2015, une coalition de pays arabes dirigée par l'Arabie saoudite est intervenue militairement dans le conflit, afin de rétablir Abd Rabbo Mansour Hadi dans ses fonctions. Les raids aériens et les frappes sol-sol réalisés par Riyad, responsables de nombreuses morts civiles, sont régulièrement dénoncés par les ONG humanitaires.

Lire aussi : Yémen : la coalition dirigée par Riyad a bombardé le ministère de la Défense à Sanaa

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.