La Russie offre à la Syrie un modèle de Palmyre en 3D pour aider à restaurer la ville antique

La Russie offre à la Syrie un modèle de Palmyre en 3D pour aider à restaurer la ville antique© L’Institut de l’histoire du culture matérielle de l’Académie russe des sciences
Le théâtre romain de Palmyre

Des chercheurs russes ont créé un modèle de Palmyre à partir de centaines d’images prises par des drones. Dévoilé pendant le forum culturel de Saint-Pétersbourg, il aidera Damas à préserver le lieu inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Un modèle en 3D de la partie antique de la ville de Palmyre a été créé par les scientifiques de l’Institut de l’histoire du culture matérielle de l’Académie russe des sciences, avec l’aide du musée de l’Ermitage, à Saint-Pétersbourg.

Lire aussi : Syrie : Daesh détruit des objets archéologiques dans sa guerre contre le patrimoine culturel (VIDEO)

Pour réaliser ce projet reproduisant les paysages et l’architecture de la ville, les chercheurs russes ont visité Palmyre, alors libérée de terroristes, en septembre 2016. Pendant leur expédition, ils ont pris quelques 20 000 images de drones. Une véritable mine d'or pour le futur : ayant repris le contrôle de la cité ancienne en décembre 2016 pendant plusieurs mois, les djihadistes ont fait exploser la partie centrale du fameux amphithéâtre – une destruction s'ajoutant aux nombreuses dégradations infligées aux monuments de la ville pendant leur présence en 2015-2016.

Ainsi, la modélisation en 3D offerte par la Russie à la Syrie à l'occasion du forum culturel international de Saint-Pétersbourg devrait permettre d'aider à la reconstruction future du site antique.

Lire aussi : 2 000 ans d'histoire détruits : un drone filme les ravages de l'EI sur le site historique de Palmyre

Il s'agit d'n signe de plus d’un «énorme soutien culturel» de la Russie à la Syrie, selon l’ambassadeur syrien en Russie Riad Haddad, qui a reçu le modèle le qualifiant d’«unique et sans précédent».

«Maintenant nous pouvons commencer le travail concret pour restaurer la ville», a déclaré Riad Haddad le 18 novembre  à Saint-Pétersbourg. Le diplomate a également loué les efforts de l’armée russe pour avoir aidé à sauver non seulement la partie ancienne de Palmyre, mais aussi la ville moderne et ses habitants des atrocités de Daesh. Les actes commis par les djihadistes à Palmyre ont été qualifié de «crime contre l’humanité» par l’ambassadeur, qui a ajouté que Damas faisait tout son possible pour aider à préserver les objets historiques pour les générations à venir.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.