Poutine loue la politesse de Trump et explique pourquoi un tête-à-tête formel n'a pas pu avoir lieu

Poutine loue la politesse de Trump et explique pourquoi un tête-à-tête formel n'a pas pu avoir lieu © © Mikhail Klementiev Source: Sputnik
Vladimir Poutine en conférence de presse.

En marge du sommet de l'APEC, au Vietnam, le président russe a dépeint son homologue américain comme un dirigeant poli et bien éduqué. Il a en outre déclaré n'avoir pas pu le rencontrer formellement pour des raisons d'emploi du temps.

Lors d'une conférence de presse, le 11 novembre, en marge du sommet de l'APEC (Coopération économique pour l'Asie-Pacifique) à Da Nang, au Vietnam, le président russe Vladimir Poutine a fait assaut d'amabilités à l'égard de son homologue américain, Donald Trump. 

Selon l'agence de presse Reuters, le maître du Kremlin a décrit le locataire de la Maison Blanche, qu'il a très brièvement croisé à plusieurs reprises dans le cadre du sommet asiatique, comme un individu courtois, bien éduqué et avec qui il est agréable de faire affaire.

Le président russe a en outre fait savoir que si aucune rencontre officielle entre lui et Donald Trump n'avait pu être organisée durant le sommet vietnamien, cela s'expliquait, tout simplement, par une incompatibilité de leurs emplois du temps, ainsi que par des raisons de protocole.

Vladimir Poutine a d'ailleurs souligné qu'il était important que la Russie et les Etats-Unis établissent des contacts plus étroits, tant au niveau des chefs d'Etat que des autres représentants officiels, afin de traiter de dossiers tels que la sécurité et le développement économique. 

Pour autant, les contacts entre les deux administrations s'avèrent, semble-t-il, déjà suffisants pour s'accorder sur des thématiques aussi sensibles que le conflit syrien : le 11 novembre toujours, les présidents russe et américain ont en effet publié un communiqué conjoint, dans lequel ils se disent d'accord sur le fait qu'il n'y avait pas de «solution militaire» à cette crise.

Pas de tête-à-tête officiel... mais plusieurs rencontres éclairs

Une rencontre entre les deux présidents lors du sommet de l'APEC avait été annoncée par le Kremlin le 9 novembre, puis confirmée à demi-mots par Donald Trump, avant que Washington ne se rétracte finalement, assurant qu'elle n'aurait pas lieu «en raison de problèmes d'agenda».

Les deux chefs d'Etat ont néanmoins pu échanger quelques mots à l'occasion du grand rendez-vous asiatique : ils se sont croisés à deux reprises le 11 novembre (dans les couloirs de l'hôtel Intercontinental Danang Sun Peninsula Resort, puis alors qu'ils se rendaient à la séance photo des dirigeants du sommet) et une fois la veille, en marge d'une autre séance photo.

Une première rencontre officielle lors du G20 d'Hambourg

Vladimir Poutine et Donald Trump s'étaient entretenus pour la première fois en juillet de cette année, en marge du sommet du G20 à Hambourg, en Allemagne. Pendant cette rencontre attendue de longue date, les deux dirigeants avaient notamment discuté de la crise en Ukraine, de la lutte contre l'Etat islamique et de sécurité informatique. Moscou et Washington s'étaient déclarés satisfaits de l'entrevue.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.