«Saloperie de conservateurs» : des centaines d'activistes d'Anonymous manifestent à Londres (VIDEO)

«Saloperie de conservateurs» : des centaines d'activistes d'Anonymous manifestent à Londres (VIDEO)© Andrew Winning Source: Reuters
Un manifestant arborant un masque de Guy Fawkes prend la pose devant les forces de l'ordre à Londres en novembre 2013

Pour leur marche annuelle du 5 novembre en souvenir de la mort de Guy Fawkes, qui tenta d'assassiner le roi d'Angleterre en 1605, les Anonymous ont défilé dans le monde entier, notamment à Londres où des centaines de personnes se sont rassemblées.

Les activistes du collectif Anonymous devaient battre le pavé de plusieurs centaines de villes à travers le monde entier, le 5 novembre. Il s'agit de la «Million Mask March» («la marche du million de masques»), qui a lieu tous les ans à la même date depuis 2012 et qui commémore la mort de Guy Fawkes, le catholique anglais qui avait conspiré pour assassiner le roi d'Angleterre Jacques 1er en 1605.

Le mouvement anarchiste, constitué de hackers et qui a adopté comme symbole le masque à l'effigie de leur héraut, se concentre principalement sur les affaires de corruption aux plus hauts niveaux de gouvernance et milite pour la démocratie directe, prônant pour cela la désobéissance civile.

Westminster et Downing street au programme à Londres

A Londres, réunis devant le palais de Westminster, les quelques centaines d'activistes ont tiré des feux d'artifice et brûlé un drapeau américain en scandant des slogans pour le moins salés, tels que «Tory scum» («saloperie de conservateurs»), en référence au parti politique actuellement au pouvoir au Royaume-Uni.

Auteur: RT

Une importante présence policière a été observée sur place mais aussi devant le 10 Downing street, la résidence du Premier ministre britannique. Le 5 novembre 2016, une cinquantaine de manifestants avaient été interpellés.

A l'occasion de l'édition 2017 de la marche, la police a procédé à l'arrestation de 18 personnes, après que des feux d'artifice ont été tirés. Le directeur de la police de Londres a déclaré en amont de la mobilisation : «Après les différentes manifestations qui ont eu lieu les années passées, nous avons toutes les raisons de croire que les participants ne seront pas là pour protester pacifiquement.»

A l'instar de RFI, certains médias ont pointé la relative faiblesse de la mobilisation de l'édition 2017 à Londres, par rapport aux éditions précédentes, et se sont même interrogés plus globalement sur un certain essoufflement du mouvement.

Lire aussi : «Les aliens arrivent» : Anonymous pense que la Nasa va annoncer la découverte d’extraterrestres

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.