Un islamiste présumé arrêté à Berlin, un important arsenal d'armes saisi

- Avec AFP

Un islamiste présumé arrêté à Berlin, un important arsenal d'armes saisi© Daniel Roland Source: AFP
Image d'illustration.

La police berlinoise a annoncé le 25 octobre l'arrestation durant la nuit d'un islamiste présumé et la saisie d'armes, tout en précisant ne pas avoir d'indices sur la préparation d'un attentat.

La police berlinoise a annoncé avoir arrêté un islamiste présumé dans la nuit du 25 octobre, et procédé à une saisie d'armes. Même si l'arrestation est liée à une crainte de passage à l'acte, il n'existe pour le moment pas de certitudes concernant la préparation d'un attentat.

Le suspect, âgé de 40 ans, dont on ne connait pas l’identité, sera présenté à un juge pour un placement en détention provisoire, selon un communiqué publié par le police et le parquet. Les perquisitions s'inscrivent dans le cadre d'une enquête de plusieurs mois dont l'homme faisait l'objet.

Des armes, des pièces d'armes et une grande quantité de munitions ont été saisies, laissant planer le doute de l'éventuelle préparation d’un attentat. «La décision de l'arrestation a été prise en raison de l'augmentation du risque du recours à la violence», est-il stipulé dans le communiqué.

Selon le quotidien allemand le Berliner Zeitung, les enquêteurs ont confirmé que «des signes […] faisaient craindre une attaque à l'arme blanche ou à l'arme de guerre».

Les arrestations pour déjouer des attentats sont nombreuses en Allemagne, pays confronté à de graves menaces des islamistes. En 2017, un forcené aux convictions djihadistes avait tué un homme à l'arme blanche dans un supermarché de Hambourg.

2016 fut une année encore plus noire pour le terrorisme en Allemagne. Plusieurs attaques à l’arme blanche (machette, hache, couteau) ont eu lieu cette année-là. Un terroriste armé d’un fusil avait pénétré dans un centre commercial avant de tuer neuf personnes à Munich en juillet. Mais l’attentat le plus meurtrier, ayant provoqué la mort de 12 personnes, était survenu sur le Marché de Noël de Berlin le 19 décembre 2016. La police a été mise en cause et accusée de ne pas avoir suffisamment surveillé ce terroriste, Anis Amri, pourtant islamiste notoire impliqué dans une affaire de stupéfiants. 

Depuis la police surveille scrupuleusement les réseaux et procède à des arrestations comme en mai 2017, où un coup de filet avait permis d’arrêter neuf trafiquants de drogue dont quatre islamistes.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.