Par convictions religieuses, la photographe des Miss Belgique refuse de les immortaliser en bikini

Par convictions religieuses, la photographe des Miss Belgique refuse de les immortaliser en bikini © DIRK WAEM / BELGA Source: AFP
Candidates au concours de Miss Belgique en octobre 2013 (image d'illustration).

Le concours de Miss Belgique se tiendra dans quelques jours. Les 30 finalistes se sont rendues en Egypte pour des séances photos. Problème : la photographe, une jeune chrétienne très pieuse, refuse de les photographier en tenues légères...

Comme un peu partout dans le monde, la Belgique organise chaque année son concours de «Miss» national. Pour l'édition 2017, les 30 finalistes ont déjà été sélectionnées, et se sont envolées mi-octobre vers l'Egypte pour une séance photo. Seulement, les organisateurs de l'événement ont rencontré un léger problème avec l'une des deux photographes officielles de Miss Belgique, Selina De Maeyer.

© Facebook Selina de Maeyer
Photo du profil Facebook de Selina de Maeyer

Cette dernière refuse catégoriquement de photographier les jeunes femmes en bikini et tenues légères, un rituel pourtant on ne peut plus classique dans un concours de beauté de ce type. La raison invoquée par la photohraphe : ses convictions religieuses. La jeune femme de 30 ans est en effet une fervente chrétienne et suit une formation pour devenir, d'ici trois ou quatre ans, une «vierge consacrée», c'est à dire une femme qui, par amour pour Dieu, s'engage à vivre dans le célibat et la chasteté, selon des informations rapportées par la presse belge.

J'ai envie de montrer la beauté intérieure des Miss. Je ne veux pas photographier des filles en bikini car je suis croyante. C'est contre mes principes

Interrogée par le média belge Sudpresse qui s'interrogeait sur son embauche par le comité de Miss Belgique malgré cette particularité, la jeune femme a répondu : «Je pense qu'ils aiment bien mon travail [...] c'est féerique et très pur. Je travaille avec la lumière pour donner la lumière. J'ai envie de montrer la beauté intérieure des Miss. Je ne veux pas photographier des filles en bikini car je suis croyante. C'est contre mes principes. Elles sont presque nues, je ne peux pas photographier cela. Le corps est sacré. Le problème dans le monde, c'est qu'on trouve normal de se promener en bikini». Voilà qui est clair.

Lire aussi : Polémique après le lancement d’un concours de mini-Miss Belgique pour fillettes de 6 à 10 ans

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.