Kim Jong-un se préparerait à «mater les Etats-Unis par le feu», selon un député russe

Kim Jong-un se préparerait à «mater les Etats-Unis par le feu», selon un député russe© KCNA Source: Reuters
Lancement d'un missile nord-coréen (image d'illustration).

De retour d'un voyage à Pyongyang, le député russe Anton Morozov a assuré que les Nord-Coréens travaillaient à développer de nouveaux missiles capables d'atteindre la côte ouest américaine, permettant à Kim Jong-un de mettre ses menaces à exécution.

«Kim Jong-un a affirmé qu'il allait "mater les Etats-Unis par le feu" et pour mettre à bien ce "domptage", ils [les Nord-Coréens] préparent des essais de nouveaux missiles intercontinentaux capables, selon leurs calculs, d'atteindre la côte ouest des Etats-Unis», a déclaré le député russe nationaliste, Anton Morozov, cité par l'agence Interfax, lors d'une réunion de son parti, le Parti libéral-démocrate de Russie.

Le député s'est rendu en Corée du Nord du 2 au 6 octobre, à l'occasion d'un voyage coordonné par le ministère russe des Affaires étrangères et la Commission parlementaire des relations internationales dont il fait partie.

D’après Anton Morozov, cette démarche s'inscrivait dans le «concept politique général de la Russie». Lors de son voyage, la délégation russe a d'ailleurs rappelé la position de Moscou concernant les tensions opposant Pyongyang à Washington et répété que la Russie était en faveur d'une résolution de la crise par des moyens pacifiques et basée sur le dialogue.

L'agence Interfax ajoute que d’après le parlementaire, les Nord-Coréens étaient «très énervés» par le discours prononcé par Donald Trump lors de l’Assemblée générale des Nations unies. Nombre d'entre eux auraient perçu les propos de Donald Trump, prêt a «détruire complètement» la Corée du Nord, comme une déclaration de guerre à laquelle la Pyongyang serait prêt à répondre .

Début septembre, Vladimir Poutine avait déclaré à des journalistes qu'il ne pensait pas que Pyongyang renoncerait à son programme nucléaire militaire en raison des exemples irakiens et libyens. Pour le président russe, ces deux épisodes ont démontré aux yeux des Nord-Coréens que seule la dissuasion nucléaire pouvait assurer la sécurité d'un Etat.

Lire aussi : «Il ne faut pas céder aux émotions et acculer la Corée du nord», estime Vladimir Poutine

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.