La Corée du Nord dénonce les «agissements dignes de gangsters» de Trump, cet «assoiffé de guerre»

La Corée du Nord dénonce les «agissements dignes de gangsters» de Trump, cet «assoiffé de guerre»© Damir Sagolj Source: Reuters
Suivez RT France surTelegram

Tandis qu'un navire de guerre américain rejoint les côtes sud-coréennes dans l'optique de probables exercices militaires, Pyongyang hausse le ton contre la «frénésie» belliqueuse qu'elle décèle en Washington.

«Les agissements dignes de gangsters de domination, d'assujettissement, d'agression et de guerre que mènent les Etats-Unis s'avèrent de plus en plus imprudents et dangereux, en raison de la frénésie de cet assoiffé de guerre qu'est [Donald] Trump, qui a récemment [évoqué] sans hésitation "la destruction totale la Corée du Nord"». Tels sont les mots utilisés par le porte-parole du Comité national pour la paix de Corée (un organisme d'Etat nord-coréen), dans un communiqué cité par l'agence gouvernementale nord-coréenne KCNA le 6 octobre. 

«Les traîtres pro-américains et les maniaques de la confrontation armée en Corée du Sud entretiennent l'hystérie guerrière des Etats-Unis», ajouté le porte-parole nord-coréen.

Pyongyang a également fustigé le traité de défense mutuelle qui lie depuis 64 ans Washington et Séoul. Celui-ci, signé en 1953, autorise notamment Washington à stationner des forces militaires en Corée du Sud.

Pour Pyongyang, ce traité est «une trahison et un document de guerre agressif» aidant Washington à conserver ses «forces d'agression impérialistes» chez son voisin méridional.

Manœuvres militaires et escalade verbale

La publication de ce communiqué intervient alors que le porte-avion américain USS Ronald Reagan naviguait la veille, avec près de 80 avions à bord, en mer de Chine méridionale, en direction des côtes sud-coréennes. Des exercices militaires conjoints de Washington et Séoul devraient probablement être organisés autour du 20 octobre, selon l'agence de presse sud-coréenne Yonhap.

Ces exercices auraient pour vocation d'aider les forces américaines et sud-coréennes à détecter, suivre et intercepter de futurs tirs de missiles balistiques nord-coréens.

Les Etats-Unis et la Corée du Nord se sont livrés à une inquiétante escalade verbale au cours de ces dernières semaines, les dirigeants respectifs de ces nations ayant formulé à plusieurs reprises des menaces guerrières. Le locataire de la Maison Blanche, Donald Trump, a notamment déclaré que les Etats-Unis étaient prêts à «détruire l'ensemble de la Corée du Nord» si celle-ci poursuivait son programme nucléaire. Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, lui, a entre autres menacé de «réduire l'Amérique en cendres».

Parallèlement, la Russie et la Chine ont proposé, comme plan de sortie de crise, un gel des programmes nucléaire et balistique de la Corée du Nord, en échange d'un arrêt des manœuvres militaires de grande envergure menées conjointement par les armées des Etats-Unis et de la Corée du Sud.

Lire aussi : Kim Jong-un est «rationnel» et veut «mourir dans son lit», estime un expert de la CIA

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix