«Violence contemporaine», lobby des armes... : le monde réagit à l'attaque de Las Vegas

«Violence contemporaine», lobby des armes... : le monde réagit à l'attaque de Las Vegas© David Becker Source: AFP
Scène de la fusillade à Las Vegas

Les politiques du monde entier ont réagi à la fusillade de Las Vegas. Si la plupart ont exprimé de simples condoléances, Emmanuel Macron a évoqué, avant la revendication par Daesh, la «violence contemporaine», et Hillary Clinton le rôle de la NRA.

Après la fusillade meurtrière survenue dans la nuit du 1er au 2 octobre à Las Vegas, les Etats-Unis sont sous le choc. Alors que le bilan provisoire s'établit à au moins 58 morts et 500 blessés, les témoignages de compassion se multiplient à travers le monde. Les dirigeants de nombreux Etats ont réagi, ainsi que plusieurs figures politiques de premier plan, avant que l'Etat islamique ne revendique l'attaque.

Sur Twitter, Emmanuel Macron a évoqué la «violence contemporaine». Il a assuré les Américains, «amis et partenaires» de ses condoléances.

Le Premier ministre britannique Theresa May a publié un message sur Twitter dans lequel elle a assuré que les pensées du peuple britannique étaient avec les victimes et les services de secours après l'«ignoble attaque de Las Vegas».

La chancelière allemande Angela Merkel a écrit un message au président américain Donald Trump dans lequel elle raconte avoir appris «avec effroi» la nouvelle. «Nous assurons les proches et les familles des victimes de notre compassion et de toute la sympathie du gouvernement allemand», a-t-elle ajouté.

Le pape François a également réagi par voie de communiqué. Le souverain pontife s'est dit «profondément attristé en apprenant la nouvelle de la fusillade à Las Vegas». Il a en outre fait part de sa «proximité spirituelle avec tous ceux [qui sont] affectés par cette tragédie insensée».

Le président du Conseil italien, Paolo Gentiloni, a également adressé un message «aux victimes de cette horrible tragédie» au nom de son pays. Il a assuré les familles des victimes et les autorités des Etats-Unis du soutien de l'Italie.

L'ancienne candidate démocrate à la présidentielle américaine, Hillary Clinton, a publié un message dans lequel elle a mis en cause la National Riffle Association (NRA), puissant lobby en faveur de la vente d'armes à feu aux Etats-Unis. «La foule a fui au son des tirs : imaginez le nombre de morts si le tireur avait possédé un silencieux, dont la NRA veut faciliter l'achat», a-t-elle écrit sur Twitter.

«Notre deuil ne suffit pas : il nous faut mettre la politique de côté, et tenir tête à la NRA, en travaillant ensemble pour empêcher cela de se produire de nouveau», a-t-elle ajouté.

Un homme d'une soixantaine d'année s'est donné la mort dans une chambre d'hôtel de Las Vegas après avoir tué au moins 58 spectateurs lors d'un concert en plein air le 1er octobre à Las Vegas. Il s'agit de la fusillade la plus meurtrière de l'histoire moderne des Etats-Unis.

L'attaque a été revendiquée par Daesh via son agence de propagande, mais les enquêteurs américains conservent des doutes sur cette revendication.

Lire aussi : Daesh revendique la fusillade de Las Vegas, le tireur se serait converti à l'islam

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.