Un assaillant tire en rafale sur la foule à Las Vegas : au moins 58 morts et plus de 500 blessés

Un assaillant tire en rafale sur la foule à Las Vegas : au moins 58 morts et plus de 500 blessés© David Becker / Getty Images / AFP Source: AFP
La foule s'enfuit à Las Vegas alors que le tireur fait feu au cours d'un concert de country.

Dans la nuit du 1er octobre à Las Vegas, aux Etats-Unis, un homme originaire de la région, identifié comme Stephen Paddock, a tiré dans la foule à l'hôtel Mandalay Bay, faisant au moins 58 morts et plus de 500 blessés. L'assaillant s'est suicidé.

Dans la nuit du 1er octobre, au cours d'un concert de musique country qui se tenait en plein air à Las Vegas devant l'hôtel Mandala Bay, tout près de l'aéroport, un individu a ouvert le feu depuis le 32e étage de l'hôtel.

Les musiciens se sont arrêtés de jouer, alertés par le bruit des balles. Selon des témoins sur place, trois rafales de plusieurs secondes se sont ensuite succédées en direction de la foule de 30 000 personnes massées pour le concert de Jason Aldean.

L'attaque par balles la plus meurtrière des Etats-Unis

L'assaut a fait au moins 58 morts et plus de 500 blessés, selon le dernier bilan donné par le shérif de Las Vegas. Il s'agit de l'attaque par balles la plus meurtrière des Etats-Unis à ce jour.

Si dans un premier temps les médias avaient affirmé que l'assaillant avait été abattu, il a en fait choisi de se donner la mort avant l'arrivée des forces de l'ordre. Les autorités ont déclaré qu'il n'y avait plus de menace à ce stade et que le tueur n'était apparenté à aucun groupe terroriste connu.

Soudain, les tirs

Sur YouTube, une vidéo montre la foule réalisant que des tirs ont lieu. Le concert se déroule à ciel ouvert, les musiciens sur scène ne s'aperçoivent pas immédiatement de ce qui est en train d'arriver, mais quand soudain la musique s'arrête, un feu très nourri se fait entendre.

Des personnes se trouvant sur le Strip Boulevard ont utilisé leurs voitures pour protéger les passants pendant que les blessés continuaient d'être acheminés, comme on peut le voir sur cette vidéo.

Le tireur a été identifié : Stephen Paddock, 64 ans

La police qui se bornait dans un premier temps à rappeler qu'il s'agissait d'un individu originaire de la région et qu'il n'était lié à aucun groupe terroriste connu, a finalement révélé l'identité du tireur, selon NBC News : Stephen Paddock, 64 ans, originaire de Mesquite dans le Nevada à une centaine de kilomètres au nord-est de Las Vegas. Son domicile serait en cours de perquisition, selon la chaîne de télévision NBC. Huit armes à feu ont été retrouvées dans sa chambre d'hôtel par la police.

Marilou Danley, 62 ans, présentée comme la femme du suspect par les médias et dont il a été dit dans un premier temps qu'elle était arrivée en sa compagnie à l'hôtel a été contactée par la police après qu'un avis de recherche avait été lancé à son encontre. S'il a été affirmé dans un premier temps qu'elle avait été appréhendée, les services du shérif ont déclaré qu'elle se trouvait actuellement hors des Etats-Unis et qu'il semblerait qu'elle n'ait aucun lien avec l'attaque en elle-même.

D'origine indonésienne, la suspecte est détentrice d'un passeport australien et se présente sur son profil LinkedIn comme «parieuse professionnelle» et «hôtesse de casino».

Trump tweete ses condoléances 

Le président Donald Trump a exprimé ces condoléances sur Twitter : «Mes plus sincères condoléances et toute ma compassion vont aux victimes et à leurs familles suite à la terrible attaque de Las Vegas. Dieu vous bénisse !»

Un peu plus tard, le président russe Vladimir Poutine a adressé ses condoléances à son homologue américain, dans un message envoyé par l'application Telegram.

«Le crime qui a tué des dizaines de citoyens pacifiques est choquant dans sa cruauté», a notamment écrit Vladimir Poutine.

Lire aussi : Les premières images de la fusillade meurtrière de Las Vegas (VIDEOS CHOC)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.