Référendum en Catalogne : retour en images sur les violences qui ont émaillé la journée (VIDEO)

Référendum en Catalogne : retour en images sur les violences qui ont émaillé la journée (VIDEO)© LLUIS GENE / AFP
La police affrontant des électeurs en Catalogne

Des scènes filmées tant à l’intérieur qu’à l’extérieur des bureaux de vote en Catalogne, montrent l’ampleur des mesures de répression déployées contre les électeurs catalans. Le nombre de blessés s’élèverait à 844 personnes.

Le 1er octobre, les forces de l'ordre espagnoles étaient bien décidées à empêcher la tenue du référendum, interdit par Madrid, sur l'indépendance de la Catalogne.

De nombreux heurts ont éclaté entre manifestants et forces de l'ordre. Si ces dernières ont été ciblées par des jets de projectiles par endroits, la police a procédé à de nombreuses charges, parfois violentes.

Auteur: RT France

Plusieurs images d'électeurs, parfois âgés, le visage en sang, ont été publiées sur les réseaux sociaux.

Selon le gouvernement régional de Catalogne, le nombre de blessés s'élève à plus de 844 personnes.

11 membres des forces de l'ordre ont eux aussi été blessés, selon le ministère espagnol de l'Intérieur.

La police a procédé à la fermeture de dizaines de bureaux de vote catalans, en s'emparant des urnes et en délogeant les électeurs.

A l'issue du scrutin, le ton est encore monté entre la Catalogne et Madrid.

«C'est un lâche et il n'est pas à la hauteur de sa responsabilité d'homme d'Etat [...] Par conséquent, Mariano Rajoy doit démissionner», a ainsi déclaré le maire de Barcelone Ada Colau.

De son côté le Premier ministre espagnol s'est dit favorable au dialogue «dans le cadre de la loi». «Aujourd'hui, il n'y a pas eu de référendum d'autodétermination en Catalogne. L'Etat de droit reste en vigueur avec toute sa force», a encore déclaré Mariano Rajoy.

Lire aussi : Référendum : la Guardia Civil bat en retraite sous les projectiles de la foule à Tarragone (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.