Nucléaire iranien, «the big gaffe» du peu diplomate ministre britannique des Affaires étrangères

Le pouce levé du Ministre britannique (capture écran)
Le pouce levé du Ministre britannique (capture écran)

Tout à son contentement d'avoir conclu un accord avec l'Iran, Philipp Hammond a levé, dans un enthousiasme évident, ses deux pouces en l'air. Sauf que dans la culture perse, ce geste équivaut...à un doigt d'honneur.

Etait-ce dû à un manque cruel de connaissance de la culture persane ou à un acte manqué forcément inconscient? Toujours est-il qu'avec ses deux pouces dressés fièrement, Philipp Hammond aurait pu doublement offenser la délégation iranienne lors de la conclusions des pourparlers harassants sur le nucléaire iranien.

En effet, si dans la culture anglo-saxonne et plus largement occidentale, le pouce levé, le «thumbs up !» signifie simplement la victoire, l'approbation, en revanche dans d'autre culture son sens est plus...controversé, et pas seulement en Iran. Dans tout le Moyen-Orient, en l’Albanie ou en Grèce, il correspond au digitus impudicus (nulle traduction n'est requise ici) . 

Le double geste de Philipp Hammond a certainement dû étonner son homologue iranien, le très diplomate et policé Mohammad Javad Zarif, lequel fait mine d'ailleurs sur la photo de ne rien remarquer.

Mais que le Ministre gaffeur se rassure, dans d'autres cultures, ce geste revêt d'autres sens. En Turquie, le pouce levé aurait pu faire croire que le ministre britannique se livrait à une invitation sexuelle explicite. 

Au Japon, il représente le chiffre «cinq» et le chiffre «dix» en Indonésie. Une différence à connaître pour tout bon diplomate, quelque soit la négociation, qu'elle concerne le nucléaire ou tout autre chose! 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales