Sur Twitter, Trump fait trébucher Clinton d'un «swing» dans le dos (IMAGES)

Sur Twitter, Trump fait trébucher Clinton d'un «swing» dans le dos (IMAGES)© David Moir Source: Reuters
Donald Trump jouant au golf en Ecosse en 2016.

Donald Trump a une fois de plus partagé un montage vidéo satirique le mettant en scène. Dans une courte séquence vidéo, on le voit exécuter un swing de golf... et sa balle termine sa course dans le dos d'Hillary Clinton, la faisant trébucher.

Le président américain n'a apparemment pas l'intention de rompre avec l'une de ses habitudes favorites... tacler sans ménagement ses adversaires sur Twitter. Cette fois, c'est Hillary Clinton qui s'est retrouvée dans le viseur de Donald Trump. Il l'avait relativement ménagée depuis la fin de la campagne électorale mais les derniers propos de la candidate démocrate, très offensifs à son égard et tenus en marge de la sortie de son livre, ont semble-t-il réveillé la susceptibilité du président. 

Le président a diffusé un montage vidéo le montrant en train d'exécuter un swing de golf pour projeter une balle dans le dos d'Hillary Clinton, la faisant trébucher. La vidéo, intitulée «Le magnifique swing de golf de Donald Trump» est accompagnée du hashtag «Hillary la crapule» (Crooked Hillary, un surnom péjoratif qu'il avait donné à son adversaire lors de la campagne présidentielle). 

En août 2017, un passage du livre d'Hillary Clinton What Happened (Ce qui s’est passé) dans lequel elle qualifiait le président américain de «sale type» (ou de «type répugnant» selon les traductions possibles du terme «creepy»), avait été révélé par la presse. Dans ce passage racontant leur second débat télévisuel pendant la campagne électorale de 2016, la candidate malheureuse avait manifestement eu beaucoup de mal à supporter la proximité physique de Donald Trump, décrivant «sentir littéralement son souffle» sur son cou. 

«J’aurais voulu pouvoir appuyer sur "pause" et demander à tous les téléspectateurs : que feriez-vous à ma place ? Resteriez-vous calme, souriante, comme s’il n’envahissait pas constamment votre espace ? Ou bien vous retourneriez-vous pour le regarder droit dans les yeux et lui dire, haut et fort : "Reculez, sale type, éloignez-vous de moi. Je sais que vous adorez intimider les femmes, mais vous ne pouvez pas m’intimider donc reculez"», écrivait-elle dans ce passage. 

Lire aussi : Reptiliens, Illuminati et Soros : l'étrange «mème» partagé par le fils de Netanyahou fait scandale

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.