Israël promet d'accorder aux homosexuels les mêmes droits qu'aux hétéros en matière d'adoption

- Avec AFP

Israël promet d'accorder aux homosexuels les mêmes droits qu'aux hétéros en matière d'adoption© Ammar Awad Source: Reuters
Le défilé de la gay pride le 3 août dernier à Jérusalem
Suivez RT France surTelegram

L'Association des pères israéliens homosexuels s'est réjouie de l'engagement du gouvernement à modifier une loi afin de permettre aux couples homosexuels d'adopter. Elle a toutefois menacé de recourir à la Justice s'il venait à manquer à sa promesse.

Le ministère israélien de la Justice a annoncé le 17 septembre que la loi sur l'adoption serait modifiée afin de permettre aux couples de même sexe de jouir des mêmes droits que les couples hétérosexuels.

L'Etat hébreu est reconnu comme un pays avancé en matière de visibilité et d'égalité pour la communauté LGBT, jusqu'au sein d'institutions comme l'armée. Les couples de même sexe y ont théoriquement le droit d'adopter des enfants, mais font face à un imbroglio juridique et bureaucratique à cause de la façon dont la loi est formulée.

L'Association israélienne des pères homosexuels avait dû aller jusqu'à la Cour suprême pour demander que la loi, qui spécifie qu'un «homme et sa femme» sont des parents adoptifs éligibles, soit modifiée.

Au cours d'une audience qui s'est déroulée au mois de juillet, le ministère israélien des Affaires sociales s'était opposé à ce changement, arguant que les enfants adoptés par des parents homosexuels grandiraient avec le poids de la «différence».

Mais le ministère a fini par réévaluer sa position.

Le 17 septembre, il a fait savoir qu'il soutenait «l'annulation [des termes] conditionnant la relation [des parents adoptifs] à celle d'un "homme et de sa femme"», selon un communiqué.

La Cour a donné à l'Etat jusqu'à la fin du premier semestre 2018 pour élaborer un projet de loi, selon un porte-parole du ministère de la Justice.

L'Association des pères homosexuels a salué cette décision, promettant toutefois de «recourir une nouvelle fois à la justice» si le gouvernement ne tenait pas ses engagements.

En Israël, le mariage homosexuel, sans être illégal, n'est techniquement pas possible, faute d'institution habilitée à le prononcer. Mais il est reconnu quand il a été contracté à l'étranger.

Lire aussi : Harcèlement sexuel, LGBT et corruption : les magouilles de pouvoir en Israël

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix