Donald Trump qualifie les terroristes de Londres de «losers» et demande qu'on leur coupe internet

Donald Trump qualifie les terroristes de Londres de «losers» et demande qu'on leur coupe internet © Joshua Roberts Source: Reuters

Réagissant à chaud sur son compte Twitter personnel à l'explosion de Londres, le président américain a qualifié à plusieurs reprises les terroristes ayant perpétré cette attaque de «losers» (minables) et de déments.

Réagissant sur Twitter et, comme à son habitude, sans langue de bois, Donald Trump a qualifié de «losers» (minables, ratés), de «malades» et de «déments», les terroristes qui ont perpétré l'attentat de Londres du 15 septembre ayant fait au moins 22 blessés.

«Un autre attentat à Londres [perpétré par] des ratés. Ce sont des malades et des déments qui étaient dans le collimateur de Scotland Yard. Il faut être réactif !», a ainsi lancé le chef d'Etat sur le réseau social.

Répétant son qualificatif de «losers» dans un second tweet, le président américain a appelé à la fermeté envers les terroristes et à plus de contrôle sur internet.

«Les terroristes minables doivent être traités d'une façon bien plus ferme. Internet est leur principal outil de recrutement que nous devons couper et mieux utiliser», a déclaré le chef d'Etat. 


Une déclaration qui n'a pas bien été accueillie par le Premier ministre britannique, qui a dénoncé une spéculation, lors d'un message télévisé. 

«Je pense qu'il n'est d'aucune aide pour quelqu'un de spéculer sur une enquête en cours», a-t-elle déclaré. 

Des individus «pervers et lâches» pour le maire de Londres

Interrogé par Sky News, Sadiq Khan, le maire travailliste de Londres, a qualifié l'attaque d'«attentat perpétré par des individus lâches et pervers pour tuer, blesser et pour perturber notre mode de vie». 

De son côté, Jeremy Corbyn, le leader travailliste et principal opposant au Premier ministre britannique Theresa May, a apporté son soutien aux blessés et remercié la police et les pompiers pour leur réactivité. 

Le député des Français établis en Europe du Nord Alexandre Holroyd a, pour sa part, invité ses administrés établis à Londres à suivre les communiqués des services consulaires. Il a par ailleurs apporté son soutien aux élèves et aux parents d'élèves de l'école française Marie d'Orliac, située à proximité de la station de métro Parsons Green. 


Lire aussi : En direct de la station de métro Parsons Green à Londres où une explosion a eu lieu

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.