Inde : un gourou condamné à 20 ans de prison pour viol, de nouvelles violences redoutées (VIDEOS)

Inde : un gourou condamné à 20 ans de prison pour viol, de nouvelles violences redoutées (VIDEOS)
Partisans de Ram Rahim Singh le 25 août 2017, photo ©Cathal McNaughton/Reuters

Des heurts survenus après l'annonce de la culpabilité dans une affaire de viol de l'autoproclamé «Saint docteur», qui revendique 200 000 adeptes, ont fait 38 morts ces derniers jours. Les autorités indiennes craignent une nouvelle vague de violence.

Les autorités indiennes craignent de nouvelles flambées de violence après que Gurmeet Ram Rahim Singh, un sulfureux gourou qui compterait quelque 200 000 adeptes dans le pays, a été condamné à 20 ans de prison au total pour le viol de deux femmes, ce 28 août 2017.

Après l'annonce de sa culpabilité le 25 août dernier, ses partisans avaient lancé de représailles, faisant au moins 38 morts selon Reuters. Faisant face à de violentes émeutes et à des dizaines d'incendies de véhicules, les forces de l'ordre se sont vues contraintes de bloquer l'accès à plusieurs villes du nord de l'Inde.

La police a également été obligée de renforcer la sécurité autour de l'établissement pénitentiaire de Rohtak, à 70 kilomètres de New Delhi, où est emprisonné le gourou, autoproclamé «Homme de Dieu» ou encore «Saint docteur». Des routes ont notamment été bloquées à l'aide de barbelés et les habitants ont reçu l'ordre de rester chez eux. Dans les Etats indiens du Pendjab et d'Haryana, les autorités ont déployé d'importantes forces de police et ont même bloqué l'accès à internet.

Emeutes à Panchkula le 25 août 201, photo ©Cathal McNaughton / Reuters

Connu aussi sous le surnom de «Gourou tape-à-l'oeil», en raison de son penchant pour les vêtements bling-bling ainsi que pour les bijoux, ce chef spirituel de 50 ans, à la tête de la secte Dera Sacha Sauda, revendique plus de 50 millions d'adeptes à travers le monde. Le gourou barbu est également célèbre en tant que fan de grosses cylindrées et de musculation. Il est également acteur et chanteur.

Ce n'est pas la première fois que l'homme controversé se retrouve au cœur d'une polémique. En 2015, il avait ainsi été accusé d'avoir encouragé 400 de ses disciples à se faire castrer pour se rapprocher de Dieu. Il a par ailleurs été poursuivi dans le cadre du meurtre d'un journaliste en 2002.

Lire aussi : A coups de bâtons et de pierres, les Indiens célèbrent le Bagwal Mela, un festival sanglant

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.