Vladimir Poutine souhaiterait minimiser l'influence de l'Etat dans le filtrage de contenu sur le net

Vladimir Poutine souhaiterait minimiser l'influence de l'Etat dans le filtrage de contenu sur le net© Alexei Druzhinin / Sputnik Source: AFP
Vladimir Poutine lors d'un forum en Crimée avec la jeunesse russe

Le président russe invite les acteurs du web à mettre en place un filtrage de contenu plus efficace contre le cyber-djihadisme, afin d'être en mesure de réduire, voire de supprimer l'intervention de l'Etat sur Internet.

«Ce que la loi interdit doit être interdit partout, sur internet, à la télévision ou dans les autres médias», a déclaré Vladimir Poutine le 20 août au cours d'un forum en Crimée avec la jeunesse russe.

Affirmant qu'il fallait pour ce faire mettre en place un système de filtrage du contenu, il a estimé : «Si la société elle-même met au point un système de filtres moraux et éthiques, il serait juste de réduire, sinon d'exclure – mais ce serait mieux d'exclure – l'influence de l'Etat dans ce processus.»

Le président russe, qui répondait à une question de l'un des participants à la rencontre, a proposé de «réfléchir ensemble sur la création de ces mécanismes».

Cette déclaration intervient alors que les autorités du net russes redoublent d'effort pour lutter contre le terrorisme sur le web et d'autres médias. Elles ont notamment récemment demandé au service de messagerie cryptée Telegram, régulièrement accusé de servir de moyen de communication aux djihadistes de Daesh, de leur fournir les données des utilisateurs russes.

En juillet, le parlement russe a par ailleurs voté une loi interdisant l'utilisation en Russie des «anonymizers», services web permettant d'accéder de façon anonyme à des sites internet bloqués dans le pays.

Lire aussi : Lutte contre le terrorisme : la Russie menace de bloquer la messagerie cryptée Telegram

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.