Un garde-côte libyen menace de tirer sur le navire d'une ONG de sauvetage de migrants (VIDEO)

Un garde-côte libyen menace de tirer sur le navire d'une ONG de sauvetage de migrants (VIDEO)© Ruptly
Image d'illustration
Suivez RT France surTelegram

Un groupe d'humanitaires opérant en Méditerranée pour venir en aide à des migrants accuse la garde côtière libyenne d'avoir effectué des tirs de sommation, menaçant de les prendre pour cible s'ils revenaient dans la zone.

L'ONG catalane Proactiva Open Arms, qui a pour mission de «sauver des vies en mer», a déclaré avoir été menacé par les gardes-côtes libyens, alors que son navire opérait dans la zone de recherche et de sauvetage située à 13 miles marins (21 kilomètres) de la côte libyenne, le 7 août.

Interrogée par RT, le porte-parole de Proactiva Open Arms Laura Lanuza a fait savoir qu'un navire appartenant aux gardes-côtes libyens s'était approché à environ 0,8 milles marin (1,5 kilomètre) de leur embarcation et avait effectué plusieurs tirs de sommation – en l'air, mais dans sa direction. «J'étais sur le pont, je l'ai, vu de mes propres yeux», a-t-elle affirmé.

Dans plusieurs fichiers audio envoyés à RT par l'ONG, une voix, qui appartiendrait à un membre de la garde côtière libyenne, demande au navire affrété par Proactiva Open Arms de quitter immédiatement la zone. L'ONG affirme avoir bien reçu le message, puis la voix menace de «tirer» sur le navire s'il revenait.

Laura Lanuza a précisé que le navire de Proactiva Open Arms avait sauvé 126 migrants en Méditerranée deux jours avant l'incident, le 5 août, et affirme les avoir remis aux gardes côtes libyens le lendemain. Le 7 août, seul le personnel de l'ONG était présent à bord du navire. 

Plus tôt cette année, l'UE avait promis plus de 200 millions d'euros de fonds pour lutter contre le trafic d'être humains au départ de la Libye. Cette somme comprenait le financement d'une mission de formation de la marine libyenne et ses gardes-côtes supervisée par les forces navales de l'UE.

Depuis 2014, près de 600 000 migrants ont atteint l'Italie par la Méditerranée. Depuis le début de l'année 2017, 93 000 migrants sont arrivés en Italie sains et saufs. 2 208 personnes sont mortes en Méditerranée depuis le mois de janvier, selon les statistiques de l'Organisation internationale pour les migrations.

Lire aussi : L'Italie durcit le ton à l'égard des ONG secourant des migrants

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix