«Au plus bas et très dangereux» : Trump reproche au Congrès l'état des relations russo-américaines

- Avec AFP

«Au plus bas et très dangereux» : Trump reproche au Congrès l'état des relations russo-américaines© Kevin Lamarque Source: Reuters
Donald TRump accuse le Congrès
Suivez RT France surTelegram

Selon le président américain, c'est sur le Congrès que repose la responsabilité de la période diplomatique difficile que traversent Moscou et Washington. En cause : le vote à l'écrasante majorité des parlementaires de nouvelles sanctions antirusses.

«Nos relations avec la Russie sont à un plus bas historique et [à un niveau] très dangereux. Vous pouvez dire merci au Congrès [américain], ces mêmes gens qui s'avèrent incapables de nous donner une couverture santé», a tweeté le président Donald Trump le 3 août.

La veille, le président des Etats-Unis avait promulgué le 2 août les nouvelles sanctions économiques contre la Russie votées par le Congrès, tout en prenant ses distances avec ce texte qu'il a qualifié de «très imparfait», car risquant notamment à ses yeux de «rapprocher la Chine, la Russie et la Corée du Nord».

«En limitant la marge de manœuvre de l'exécutif, cette loi entrave la capacité des Etats-Unis à conclure de bons accords pour le peuple américain», a également estimé Donald Trump, au sujet d'un mécanisme inédit introduit par les parlementaires, par lequel ceux-ci peuvent désormais s'interposer dans le cas où le chef d'Etat décidait de suspendre les sanctions existantes contre Moscou.

Les parlementaires américains avaient adopté quelques jours auparavant ces sanctions à une écrasante majorité des deux Chambres et Donald Trump avait donc par conséquent décidé, «au nom de l'unité nationale», de ne pas y opposer son veto. Si le président avait émis des réserves sur ce texte durant les débats parlementaires, le Congrès, quasi-unanime sur le sujet, aurait pu en effet facilement passer outre l'avis du président (il lui suffisait, dans ce cas de figure, de voter de nouveau et réunir les deux tiers des voix).

Lire aussi : Sanctions anti-russes signées par Trump : Moscou «ne pliera pas et ne rompra pas»

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix