Des avions de l'OTAN violent l'espace aérien finlandais pour intercepter des avions russes

Des avions de l'OTAN violent l'espace aérien finlandais pour intercepter des avions russes© Jon Nazca Source: Reuters
Un avions espagnol F-18 de l'OTAN
Suivez RT France surTelegram

Deux avions espagnols F-18 de l'OTAN ont intercepté plusieurs avions russes au-dessus des eaux neutres de la Baltique, près de l'Estonie. Pour ce faire, l'alliance militaire a reconnu avoir violé «accidentellement» l'espace aérien finlandais.

Deux avions espagnols F-18 ont quitté le 1er août la base aérienne estonienne d'Amari avec pour mission d'intercepter un appareil russe MiG-31 et un avion cargo Antonov AN-26 dans l'espace aérien international, au-dessus de la mer Baltique, selon un communiqué de l'OTAN cité par l'agence Associated Press.

Alors qu'ils escortaient les deux avions russes, les appareils de l'OTAN ont violé l'espace aérien de la Finlande, pays non membre de l'Alliance.

«Alors qu'ils passaient la main à des avions finlandais, chargés à leur tour d'escorter les appareils russes en exercice, les avions espagnols de l'OTAN sont accidentellement entrés dans l'espace aérien finlandais», a déclaré le porte-parole de l'OTAN Dylan White.

«Le Commandement aérien de l'OTAN a informé le Centre finlandais des opérations aériennes de l'incident pour améliorer leur collaboration dans le futur», a ajouté le responsable.

Le ministère finlandais de la Défense a pour sa part déclaré à l'agence Associated Press que les avions espagnols de l'OTAN F-18 avaient violé l'espace aérien du pays au sud-ouest de la capitale, Helsinki, pendant environ une minute.

Du côté de Moscou, le ministère russe de la Défense a déclaré que l'avion MiG-31 et l'avion cargo Antonov AN-26 «effectuaient un vol d'entraînement au-dessus des eaux neutres de la mer Baltique [...] en stricte conformité avec les règles d'utilisation de l'espace aérien, sans violer les frontières d'États étrangers».

«Au cours de la mission, un avion de combat de l'OTAN F-18 s'est approché des avions russes et les a suivi pendant environ une minute. Il a ensuite changé de cap et s'est dirigé vers l'espace aérien de l'Estonie», a déclaré le ministère russe.

Tensions fréquentes au-dessus de la mer Baltique

Les tensions entre avions russes et avions de l'OTAN s'approchant les uns des autres pour identification, sont devenues fréquentes au-dessus de la mer Baltique ces dernières années. L'Alliance y a lourdement accru sa présence dans la région ces dernières années, invoquant une «menace russe».

Le Kremlin et l'OTAN se sont accusées à plusieurs reprises de mener des manœuvres dangereuses lors de ces interceptions.

En juin dernier, un avion russe Su-27 a dû repousser un avion de combat F-16 de l'OTAN qui s'était approché d'un avion transportant le ministre de la Défense russe Sergueï Choïgou.

Moscou a insisté à de nombreuses reprises sur le fait que ses vols effectués au-dessus de la mer Baltique ne violaient jamais les frontières nationales et se déroulaient en stricte conformité avec les lois internationales qui réglementent l'utilisation de l'espace aérien au-dessus des eaux neutres.

Lire aussi : Moscou envisagerait de baisser le niveau de coopération avec l'OTAN

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix