14 avions de reconnaissance étrangers interceptés en une semaine aux frontières russes

14 avions de reconnaissance étrangers interceptés en une semaine aux frontières russes Source: Sputnik
Un chasseur russe MiG-31

Au moins 23 avions de reconnaissance de pays membres de l'OTAN, dont des appareils français et américains, ont survolé les frontières russes en seulement une semaine. 14 d'entre eux ont été interceptés.

En citant ses propres sources, le quotidien russe Krassnaïa Zvezda a fait savoir que les gardes-frontières russes avaient enregistré au total 23 vols de reconnaissance d'appareils étrangers près des frontières russes, dont dix vols d'avions américains (RC-135 et drone stratégique Global Hawk), quatre d'appareils norvégiens (P-3C Orion) et trois d'avions de reconnaissance suédois (Gulfstream IV). Deux avions de transport français C160 Gabriel et deux avions de surveillance britanniques RC-135 ont également été aperçus. 

Des chasseurs russes MiG-31 et Su-27 des forces aériennes russes ont intercepté à 14 reprises ces appareils de reconnaissance étrangers. Le quotidien ne précise cependant pas quels avions ont été ainsi accompagnés.

Les apparitions d'avions de renseignement de l’OTAN près des frontières russes ont subitement augmenté depuis le début du mois de juin. Dans la matinée du 21 juin, un chasseur F-16 des forces de l'OTAN a tenté de s’approcher de l'avion du ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, au-dessus des eaux internationales de la mer Baltique. Il a été chassé par un Su-27 qui escortait l'appareil.

Lire aussi : «Menace russe» : l’OTAN mène des exercices militaires sans précédent en Pologne

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.