Maria Zakharova : «Lorsqu'il s'agit de la Russie, les médias américains sont totalement lobotomisés»

Maria Zakharova : «Lorsqu'il s'agit de la Russie, les médias américains sont totalement lobotomisés»© Maxim Shemetov Source: Reuters
Maria Zakharova, porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères

La porte-parole de la diplomatie russe a fustigé les médias américains, leur reprochant leur manque de professionnalisme, notamment dans leur couverture des mesures prises par la Russie en réponse aux sanctions américaines.

Maria Zakharova, porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, a publié le 28 juillet un message sur son compte Facebook dans lequel elle revient sur la manière, selon elle désastreuse, dont les médias américains ont traité la décision du Kremlin de réduire le nombre de diplomates américains travaillant en Russie en réaction aux nouvelles sanctions anti-russes votées par le Congrès des Etats-Unis.

Ils répètent leurs sanctions à l'encontre de la Russie mais ils sont incapables de prendre la peine de compter leurs propres diplomates et fonctionnaires qui travaillent en Russie. Leur analyse est ainsi biaisée à sa base

«J'ai été littéralement assaillie par les médias américains qui voulaient connaître les effectifs précis du personnel américain travaillant en Russie. Je leur ai répondu en toute logique qu'ils devraient poser cette question directement aux autorités de Washington. A cela, on m'a répondu que les Américains restaient "bouche cousue". [...] Cela prouve bien que le système de médias américains est complètement lobotomisé [...] Depuis plusieurs mois, ils répètent leur sanctions à l'encontre de la Russie mais ils sont incapables de prendre la peine de compter leurs propres diplomates et fonctionnaires qui travaillent en Russie. Leur analyse est ainsi biaisée à sa base», écrit-elle.

Maria Zakharova a également expliqué que les médias américains avaient à plusieurs reprises considéré la décision de Moscou comme particulièrement «sévère». Face à ces accusations, la porte-parole de la diplomatie russe a souhaité rappeler que Moscou n'avait jamais fait que «répondre» à des mesures votées par les parlementaires américains.

«La Russie n'a jamais commis aucune action visant à détériorer les relations bilatérales avec les Etats-Unis. Nous n'avons, dans le pire des cas, fait que répondre. Et là encore, nous l'avons fait avec courtoisie et posément, dans l'espoir de voir nos partenaires [américains] retrouver la raison», a-t-elle ajouté.

Le 28 juillet, le ministère des Affaires étrangères russe a réagi aux sanctions américaines visant la Russie et votées par la Chambre des représentants le 25 juillet, puis par le Sénat deux jours après, en annonçant dans un communiqué la réduction des effectifs du personnel diplomatique américain dans le pays. Ce nombre sera porté à 455 au 1er septembre 2017. De plus, l'utilisation par l'ambassade américaine d'une résidence en périphérie de la capitale russe et d'entrepôts va être suspendue.

«La nouvelle loi [américaine] vise, à travers des outils politiques, à créer des avantages concurrentiels déloyaux [avantageux pour les] Etats-Unis au sein de l'économie mondiale», avait fait valoir la diplomatie russe dans son communiqué.

Selon cette dernière, les sanctions américaines visent également «à limiter la coopération entre des partenaires étrangers et la Russie», ce qui constitue aux yeux de Moscou «une menace pour de nombreux pays et pour les relations internationales».

John Tefft, ambassadeur des Etats-Unis en Russie, a réagi à ses contre-mesures en exprimant sa «profonde déception» et sa «protestation».

Lire aussi : Après la Chambre des représentants, le Sénat américain adopte à son tour les sanctions anti-russes

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.