La Chambre des représentants des Etats-Unis approuve un budget de 1,6 milliard pour le mur de Trump

La Chambre des représentants des Etats-Unis approuve un budget de 1,6 milliard pour le mur de Trump© Jose Luis Gonzalez Source: Reuters
«Des câlins pas des murs», réunion de proches séparés par la frontière entre le Mexique et les Etats-Unis à Juárez au Mexique

Une nouvelle pierre législative a été apportée à l'édifice de Donald Trump, qui avait promis durant sa campagne de construire un mur à la frontière avec le Mexique afin de lutter contre l'immigration illégale.

La Chambre des représentants a approuvé le budget de 1,6 milliard de dollars pour mener à bien le projet de «mur» à la frontière avec le Mexique, l'une des promesses électorales les plus célèbres et les plus controversée du président américain. 

L'argent est destiné à trois projets de renforcement de la frontière des Etats-Unis avec le Mexique : 787 millions de dollars pour une cinquantaine de kilomètres de mur, 489 millions de dollars pour 45 kilomètres de digue-mur le long du Rio Grande au Texas et 251 millions de dollars pour renforcer les fortifications déjà existantes dans la zone de San Diego.

Le budget alloué au renforcement des obstacles à la frontière avec le Mexique, longue d'environ 3 200 kilomètres, a été adopté dans le cadre du vote plus large d'un budget total de 788 milliards de dollars, destinés au ministère de la Défense, ou encore aux anciens combattants.

Les démocrates souhaitaient un vote séparé pour le projet de «mur», espérant que les républicains élus dans des zones à forte population issue de l'immigration votent contre. 

Donald Trump avait promis la construction d'un mur aux frontières des Etats-Unis qu'il ferait payer par le Mexique pour lutter contre l'immigration et le trafic illégal venant de ce pays pendant sa campagne. Une proposition qui lui avait valu de très nombreuses critiques, notamment du pape. Il s'agissait en réalité de renforcer un dispositif anti-immigration existant déjà à la frontière.

Après son élection, à l'occasion d'une visite du président mexicain aux Etats-Unis prévue le 31 janvier, il avait déclaré que si ce dernier n'était pas prêt à financer ce projet, il valait mieux qu'il annule son voyage, ce qui fut fait.

Lire aussi : Des parlementaires californiens veulent sanctionner les sociétés qui construiraient le mur de Trump

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.