Affrontements à Jérusalem entre Palestiniens et policiers israéliens sur l'esplanade des Mosquées

Affrontements à Jérusalem entre Palestiniens et policiers israéliens sur l'esplanade des Mosquées © Muammar Awad Source: Reuters
Explosion de grenade de désencerclement à la osquée al-Aqsa le 27 juillet

Des heurts ont éclaté entre fidèles musulmans et policiers israéliens sur l'esplanade des Mosquées. Les leaders religieux musulmans ont mis fin au boycott du site deux jours après le retrait par Israël de portiques de sécurité contestés.

Des affrontements violents ont eu lieu sur l'esplanade des mosquées entre fidèles musulmans et membres des forces de l'ordre israéliennes, le 27 juillet selon l'AFP. Il y aurait au moins 46 blessées d'après le Croissant-Rouge. 

Un reporter de l'agence de presse turque Anadolu a diffusé sur Twitter une vidéo témoignant de ces heurts.

Des fidèles musulmans sont venus prier sur l'esplanade des Mosquées ce jour-là, pour la première fois en deux semaines, à l'appel de leurs leaders religieux, après deux jours de boycott. Cet appel a fait suite à la décision du 25 juillet des autorités israéliennes de retirer les portiques de sécurité, installés en raison d'une attaque ayant tué de deux policiers israéliens, le 14 juillet. L'installation de ces portiques avait provoqué des manifestations ayant dégénéré en violences meurtrières. Cinq Palestiniens ont perdu la vie au cours de heurts avec la police israélienne, et trois membres d'une famille israélienne ont été assassinés lors d'une attaque au couteau dans une colonie de Cisjordanie.

Le 26 juillet, s'adressant à la presse devant le mur des Lamentations, Yoram Halevi, le chef de la police de Jérusalem, avait prévenu qu'il y aurait de nouvelles victimes en cas de nouveaux débordements. «Personne ne devrait essayer de nous tester demain», avait-il menacé tout en promettant le calme si les fidèles s'en tenaient aux instructions de leurs leaders. 

Lire aussi : A Jérusalem, les Palestiniens vont retourner prier à la mosquée Al-Aqsa

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.