Washington et Séoul répondent à Pyongyang par des exercices de tirs de missiles balistiques (IMAGES)

Washington et Séoul répondent à Pyongyang par des exercices de tirs de missiles balistiques (IMAGES)© Ruptly
Capture d'écran d'une vidéo de Ruptly, l'agence vidéo de RT

Les militaires américains et sud-coréens ont effectué des exercices de tirs de missiles afin de réaffirmer «l'inébranlable» engagement américain aux côtés de Séoul et répondre au lancement par Pyongyang d'un missile balistique intercontinental.

Les forces militaires américaines et sud-coréennes ont procédé le 4 juillet à des exercices de tirs de missiles. Une véritable démonstration de force qui apparaît comme une riposte au lancement d'un missile balistique intercontinental nord-coréen survenu le même jour.

Dans un communiqué les forces militaires américaines stationnées en Corée du Sud se sont félicitées du succès de l'exercice militaire au cours duquel des missiles balistiques sol-sol américains (ATACMS) et sud-coréens (Hyunmoo II) ont été tirés. Les missiles sol-sol ont été lancés à partir d'un dispositif terrestre situé sur la côte orientale de la Corée du Sud, en vue d'attaquer et détruire un objectif également terrestre.

Auteur: Ruptly

«La capacité d'attaque de haute précision permet à l'alliance entre les Etats-Unis et la Corée du Sud de pouvoir frapper une série d'objectifs [...] et dans n'importe quelles conditions météorologiques», souligne le texte condamnant les «actions illégales et déstabilisatrices» de Pyongyang.

© United States Forces Korea

Les forces américaines et sud-coréennes précisent également : «[L'alliance entre Séoul et Washington] maintient son engagement [en faveur] de la paix et de la prospérité dans la péninsule coréenne et dans la région Asie-Pacifique.»

© United States Forces Korea

Les forces militaires américaines ont en outre prévenu que le système de missiles pouvait être «rapidement déployé et engagé» en cas de provocation nord-coréenne. Elles réaffirment, enfin, «l'inébranlable» engagement américain aux côtés de Séoul. La Corée du Sud et les Etats-Unis sont en effet tenus par une étroite alliance militaire, et environ 28 000 militaires américains sont déployés sur la péninsule. 

Les tirs de missiles américains et sud-coréens constituent une riposte dirigée contre la Corée du Nord, ce pays ayant déclaré le 4 juillet avoir testé avec succès un missile balistique intercontinental Hwasong-14. Toutefois, des questions demeurent sur les caractéristiques du missile nord-coréen, sur la capacité de Pyongyang à miniaturiser une tête nucléaire pour la monter sur un missile et sur sa maîtrise de la technologie de rentrée dans l'atmosphère.

Devant le risque d'escalade, les tests de missiles ont également provoqué la réaction de la Russie et de la Chine. Ces deux pays ont appelé la Corée du Nord à instaurer un «moratoire» sur ses tests nucléaires et ses tirs de missiles balistiques et demandé aux Etats-Unis de cesser leurs exercices militaires afin d'apaiser les tensions dans la péninsule.

Lire aussi : La Corée du nord annonce le test d'un missile intercontinental, pour la fête nationale américaine

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.