Syrie : douze civils auraient été tués dans une frappe de la coalition

Syrie : douze civils auraient été tués dans une frappe de la coalition© Goran Tomasevic Source: Reuters
Photo d'illustration, ville de Raqqa

Au moins douze personnes auraient été tuées dans une frappe de la coalition menée par les Etats-Unis qui a pris pour cible un village près de la frontière syro-irakienne, selon des témoins à l’agence de presse syrienne SANA.

La coalition internationale dirigée par les Etats-Unis a effectué le 18 juin une série de raids aériens sur gouvernorat d’Hassaké, en Syrie, selon une dépêche publié ce 20 juin de l’agence de presse gouvernementale syrienne SANA. Une frappe aurait touché le village de Tel Hayr près de la frontière entre la Syrie et l’Irak, tuant 12 personnes, tous membres d’une même famille.

La semaine dernière, la Commission d’enquête de l’ONU sur la Syrie a en outre révélé que plus de 300 personnes avaient été tuées dans les frappes aériennes de la coalition effectuées à Palmyre et dans ses environs depuis mars. «Nous avons recensé le nombre de civils tués par les frappes de la coalition : 300 au total, dont 200 à Al-Mansoura», a affirmé un membre de la Commission Karen Abuzayd. Selon les estimations de l’ONU, à Raqqa, plus de 160 000 personnes ont dû fuir leurs maisons depuis l'offensive des Forces démocratiques syriennes.

L'ONU et d'autres organisations internationales ont accusé à plusieurs reprises la coalition menée par les Etats-Unis de bombardements de civils en Syrie, notamment dans les gouvernorats de Raqqa et de Deir-ez-Zor où Washington soutient les Forces démocratiques syriennes. Fin mai, au moins 35 civils ont été tués dans la province de Deir ez-Zor où des bombes de la coalition ont touché un marché et un immeuble de quatre étages de la ville d’Al-Mayadeen, selon l'agence SANA. Les Etats-Unis ont confirmé que ce raid aérien avait eu lieu mais se sont refusés à commenter le nombre de victimes évoqué par SANA.

Début juin, le Pentagone a reconnu qu’au moins 484 civils étaient morts en Irak et en Syrie depuis le début de l’opération de la coalition, à l’été 2014. Des organisations des droits de l’homme estiment néanmoins que le bilan est bien supérieur au chiffre officiel. Ainsi, Airwars, collectif de journalistes basé à Londres, a annoncé la semaine dernière que le nombre de morts parmi les civils syriens avait augmenté de 30% en mai, atteignant les 118 victimes civiles pour ce seul mois.

Lire aussi : Près de 500 civils tués dans des frappes de la coalition contre Daesh

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.