Attentat en Iran : un élu américain souhaite que les «terroristes sunnites et chiites» s'entre-tuent

Attentat en Iran : un élu américain souhaite que les «terroristes sunnites et chiites» s'entre-tuent© Saul Loeb / AFP
Habitué des déclarations polémiques, Dana Rohrabacher, élu républicain de Californie à la Chambre de représentants des Etats-unis, en a remis une couche

Ayant soulevé un tollé en déclarant, après le double attentat de Daesh à Téhéran, qu’il était dans l’intérêt des Etats-Unis que des groupes sunnites s’en prennent à des chiites, Dana Rohrabacher a fourni des explications... tout aussi polémiques.

«En ce qui concerne les terroristes sunnites ou les terroristes chiites, je préfère qu’ils se prennent mutuellement pour cible plutôt que [de s’en prendre à] d’autres victimes, particulièrement des civils innocents et des Américains», a écrit l'élu républicain de la Chambre de représentants américaine Dana Rohrabacher sur son site internet, le 12 juin.

Son message se voulait une clarification de propos polémiques qu'il avait tenus quelques jours auparavant, au sujet des attentats du 7 juin à Téhéran, qui avaient fait 17 morts.

Précisant être opposé à l’usage de la force contre les civils, l’élu a présenté, dans son communiqué, ses vœux aux «victimes malheureuses qui visitaient le parlement iranien ou le mausolée de Khomeini le jour de l’attaque de Daesh».

«Le Parlement des Mollah [attaqué le 7 juin par Daesh, tout comme le mausolée de Khomeiny] n’est pas un Parlement démocratique indépendant mais une réunion d’individus serviles agréés par un monarque malfaisant», peut-on encore lire dans le texte de l’élu californien, qui précise que l’estime qu’il a pour le gouvernement iranien n’est pas plus haute que celle qu’il a pour Daesh.

Une polémique née quelques jours plus tôt

Le lendemain des attentats de Téhéran, le 8 juin, Dana Rohrabacher avait déclaré lors d’une réunion du Comité des affaires étrangères de la Chambre des représentants des Etats-Unis : «Nous avons récemment observé une attaque contre l’Iran […] Je voudrais faire cette remarque et voir ce que vous en pensez. Ne serait-ce pas une bonne chose pour nous que les Etats-Unis soutiennent des sunnites qui attaqueraient le Hezbollah [une organisation chiite libanaise armée considérée comme terroriste par Washington] et les chiites [qui sont] une menace pour nous ? Ne serait-ce pas une bonne chose ? Et si c’est le cas, peut-être serait-ce une stratégie pour Trump de soutenir un groupe contre un autre, étant donné que ce sont deux organisations terroristes.»

Auteur: NIACAction

Ces propos avaient été fermement condamnés par le Conseil national irano-américain, une ONG fondée par des Américains d’origine iranienne, ainsi que par le Comité de campagne du Congrès démocrate. Ceux-ci avaient notamment reproché à Dana Rohrabacher d’avoir apporté un soutien implicite aux commanditaires des attentats meurtriers ayant frappé la capitale iranienne.

Après les attaques de Téhéran, la Maison Blanche avait publié un communiqué, jugé «répugnant» par le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif, dans lequel on pouvait lire : «Les Etats qui financent le terrorisme risquent de devenir les victimes du mal qu'ils encouragent.»

Depuis l'Arabie saoudite fin mai, le président Donald Trump et le secrétaire d'Etat Rex Tillerson avaient déjà accusé l'Iran de «soutenir le terrorisme».

Lire aussi : Washington et Riyad «impliqués» dans les attentats de Téhéran, selon les Gardiens de la révolution

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.