Une prière du Ramadan devant une statue de la vierge Marie fait scandale en Espagne

Une prière du Ramadan devant une statue de la vierge Marie fait scandale en Espagne© Capture d'écran Facebook Luis Salvador
Des dizaines de musulmans ont prié devant une statue de la vierge Marie

Une prière de musulmans à Grenade devant une statue de la vierge Marie à l'occasion du ramadan a provoqué la colère de catholiques espagnols. Un parti nationaliste est allé jusqu'à appeler à répondre avec une «nuit de prière» sur le lieu.

Le 10 juin, plusieurs dizaines de musulmans se sont réunis aux Jardins du triomphe à Grenade, où se trouve une statue de la vierge Marie, afin de prier avant de casser le jeûne du ramadan. 

Bien que l’événement ait été autorisé par la mairie et vu d'un bon œil par le maire Francisco Cuenca, qui a décrit sa ville comme «une ville de co-existence et de tolérance», d'autres se sont indignés que cette prière se fasse dans un lieu chéri par les catholiques. 

Lire aussi : #TerroristasWelcome : une série d’actions anti-islam a secoué l’Espagne

Des hommes politiques ont exprimé leur mécontentement sur Twitter, comme le député Luis Salvador.

«Francisco Cuenca confond la tolérance et le respect religieux avec la provocation. Appeler à une prière musulmane à la Vierge du triomphe ??», a posté ce député représentant la ville de Grenade. 


Un sentiment partagé par un autre homme politique, Manuel Olivares, qui a exprimé sur Facebook sa colère, affirmant que la décision de la ville était «regrettable», «incompréhensible», et «irrespectueuse». Le message, supprimé depuis, a été enregistré par le site Granada Digital

Le parti nationaliste VOX a appelé à organiser un «acte de réparation» dans le parc le 13 juin au soir, où des catholiques viendront prier. 

Dans un communiqué cité par le site internet anglophone The Local, le parti a fait savoir que l'événement était organisé pour «ceux qui veulent montrer leur foi et défendre leurs traditions, valeurs et leur culture héritée de [leurs] parents», ainsi que pour «protester contre la décision de la municipalité qui [...] a permis et consenti au fait qu'un lieu public symbolique soit investit par la communauté musulmane». 

Néanmoins, un élu socialiste du PSOE, Jemi Sanchez, a défendu la position du maire de la ville de Grenade. «Le multiculturalisme ne peut jamais être une menace, c'est une valeur ajoutée», a-t-elle écrit sur Facebook. 

«Pour la première fois, la ville de Grenade soutient sa communauté musulmane en lui souhaitant un joyeux ramadan dans les Jardins du triomphe. [...] Cela est sans précédent et nous rapproche davantage», a-t-elle ajouté dans un autre post.  

La ville de Grenade, située dans le sud de l'Espagne, est restée sous contrôle islamique durant près de 800 ans, jusqu'à la reconquête achevée en 1492 par les souverains catholiques Fernando et Isabelle. 

Lire aussi : Plus de la moitié des Européens souhaiteraient que l'immigration des pays à majorité musulmane cesse

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»