Plus de la moitié des Européens souhaiteraient que l'immigration des pays à majorité musulmane cesse

Plus de la moitié des Européens souhaiteraient que l'immigration des pays à majorité musulmane cesse© Alkis Konstantinidis Source: Reuters
Des migrants afghans en Grèce

Selon une étude menée dans dix pays européens par un institut britannique renommé, une majorité des populations interrogées (55% en moyenne) souhaiterait la suspension de l'immigration en provenance des pays à majorité musulmane.

«Nos résultats sont frappants et donnent à réfléchir. Ils suggèrent que l'opposition à l'immigration venant de pays à majorité musulmane n'est pas confinée à l'électorat de Donald Trump aux Etats-Unis mais est largement répandue», indique l'institut de recherche britannique Chatham House en commentaire de son étude quantitative.

Lire aussi : Immigration : Trump, l’épouvantail des «élites» françaises

Les personnes interrogées devaient approuver, ou désapprouver, l'assertion suivante : «Toute immigration supplémentaire venant de pays à majorité musulmane doit cesser.» En moyenne, 55% des sondés ont déclaré être d'accord avec cette proposition. 

Les pays les plus hostiles aux immigrés en provenance de pays à majorité musulmane sont la Pologne (71%), l'Autriche (65%), la Hongrie et la Belgique (64%), et la France (61%). «Dans ces pays, au moins 38% de l'échantillon approuvait fortement l'assertion», précisent les chercheurs. «Si l'on excepte la Pologne, ces pays ont été au centre de la crise migratoire ou ont vécu des attaques terroristes ces dernières années», avance l'institut pour expliquer ces résultats. 

A l'inverse, les pays les plus favorables à ces flux de population sont l'Espagne (à 32% défavorable à l'assertion), l'Italie et le Royaume-Uni (23%).

La répartition socio-démographique des résultats démontre que les populations rurales, âgées, masculines et les moins diplômées sont les plus opposées à l'immigration en provenance de pays à majorité musulmane. 

La différence se ressent aussi selon l'appartenance politique des individus interrogés. Si seulement un tiers des sondés se déclarant de gauche sont hostiles à cette immigration, ils sont 75% d'individus de droite à s'y opposer. 

Chatham House précise que l'étude a été menée avant que le président américain ne signe son décret, aujourd'hui suspendu, visant à stopper l'immigration en provenance de sept pays du Proche-Orient et d'Afrique du nord.

Lire aussi : Bannir des populations c'est mal, mais les massacrer, n'est-ce pas bien pire ?

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.