Kiev viole les accords de Minsk concernant le retrait des armes lourdes d’après l’OSCE

Les observateurs de l'OSCE dans le Donbass Source: RIA NOVOSTI
Les observateurs de l'OSCE dans le Donbass

L’OSCE a prévenu que la présence croissante d’armes lourdes sur les territoires de Donbass contrôlés par le gouvernement a mis les forces de sécurités ukrainiennes en infraction, signale Alexander Hug de l’OSCE.

«Nous pouvons affirmer que la situation de sécurité dans le Donbass s’est détériorée au cours des deux dernières semaines, a dit le chef adjoint de la mission de l'OSCE en Ukraine Alexander Hug lors d’une conférence de presse à Marioupol.

L’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) a mis l’accent sur la présence croissante d’armes lourdes et la circulation et l’utilisation accrue d’équipement militaire tout le long de la ligne de démarcation dans les zones contrôlées par les forces de Kiev.

Au cours des dernières semaines, nos observateurs ainsi que des drones ont enregistré la présence d’artillerie lourde dans des zones contrôlées par le gouvernement, ce qui représente une violation de la ligne de démarcation», a indiqué le chef adjoint de la mission.

Il a également signalé une concentration important d’équipement militaire près de Komsomolskoe, zone contrôlé par la République autoproclamée de Donetsk.

Hug a ajouté qu’une des difficultés qui subsiste est le problème dont les observateurs font face au cours de leurs déplacements en Ukraine dans le cadre de la mission. «Nos observateurs ont toujours des problèmes à se déplacer librement, ce qui rend difficile la surveillance de certaines zones, en particulier les frontières entre la Russie et l’Ukraine».

L’OSCE a aussi documenté le pilonnage dans l’est de l’Ukraine. Selon le dernier rapport de l’organisation, publié vendredi, l’artillerie venait depuis les territoires de l’ouest, qui sont contrôlés par Kiev.

«Dans le sud-est du village [de Chirokino], la mission spéciale a constaté un cratère dont le diamètre mesure 12 mètres et profond de 4 mètres, trouvé des douilles d’obus de 82mm, des restes de munitions d’artillerie de 152mm, qui ont été, en se basant sur leur location, tirés depuis l’ouest», lit-on dans le rapport.

Le rapport a aussi indiqué que «la mission spéciale de l’OSCE n’avait pas constaté la présence des forces de la République populaire de Donetsk (RPD) à Chirokino», en faisant référence au village que la RPD avait démilitarisé le 1er juillet. Les observateurs de l’OSCE ont visité la zone afin de s’en assurer dans le cadre des accords de Minsk.

Le but de la mission observatoire de l’OSCE est de surveiller l’application des accords de Minsk-2 conclus en février 2015 entre Kiev et les forces d’autodéfense du Donbass. Ces accords comprennent le retrait d’armes lourdes et la création d’une zone tampon entre les parties en conflit. Cependant, malgré les accords, la lutte dans l’Est de l’Ukraine se poursuit et les deux parties s’accusent d’ignorer le cessez-le-feu.

Le conflit en Ukraine a commencé en avril dernier lorsque Kiev a envoyé ses forces régulières et bataillons de volontaires dans les régions de Donetsk et Lougansk au sud-est du pays où des insurgés ont refusé de reconnaître les nouvelles autorités issues du coup d’Etat.

Plus de 6 400 personnes ont péri depuis le début de l’«opération anti-terroriste» de Kiev. D’après l’ONU, 1,35 million des Ukrainiens en total, sont considérés comme des personnes déplacées de l’intérieur.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales